QUOI

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2011

Maraude du 4 Janvier 2011

01/01/2011

Suite à la Maraude de Noël

 

 

Maraude du 21 12 2010 (30).JPG

Cher Jean Pierre,

c'est la mémoire et le coeur pleins de souvenirs et d'émotions que je t' adresse mes remerciements.

Tu m'as fait participer à ma première maraude et les moments vécus et partagés avec les plus misérables sont marquants.

Je ne suis pas prés d'effacer de ma mémoire le sourire de Michel lorsque l'un d'entre nous lui passait des gants à ses mains gelées pendant qu'un autre lui servait sa soupe chaude, la détresse d'Isabelle qui, par moins 4°, était pieds et jambes nus, refusant toute l'aide dont elle avait tant besoin, les mains tendues par ces 2 couples Rom à qui nous avons donné tout notre de stock de vêtements, les yeux si malheureux de ce Kosovar couché sur une planche à même le trottoir rue de Rivoli à qui nous avons offert  3 couvertures, la joie de cet autre homme à qui nous avons offert une tente, cette petite soucoupe dans laquelle nous avons laissé quelques euros et qui se trouvait devant un amas de couvertures sous lequel il devait bien avoir 5 ou 6 personnes, tout comme je ne suis pas prêt d'oublier la manière dont Jany s'empressait de les reconforter en les écoutant pour les uns, en les serrant dans ses bras pour les autres, la disponibilité de toute ton équipe et particulièrement celle de Catherine, ta femme,  l'accueil de Fabrice,de Gérald,de François.

Mais laisse moi aussi te dire mon admiration; j'ai croisé cette nuit là un personnage hors du commun, un Pasteur avecun P majuscule, un  "Abbé Pierre" qui avait troqué  son béret par une casquette de marin.

Je dois t'avouer que depuis mon plus jeune âge, plus exactement depuis mes premiers cours de religion, je me suis toujours demandé à quoi ou à qui pouvait ressembler Dieu. Le lendemain matin, dans le train qui me ramenait à Metz, j'en avais une idée plus précise.

Eric VILAIN Secrétaire départemental FN de la Moselle



22/12/2010

Maraude du 21 Décembre 2010

17/12/2010

Ancienne Maraude

Maraudes de l’ASP : accroissement de la misère à Paris

Posté par Jérôme Moreno le 21 août 2010

Pré-maraude du 17 08 2010 (2).JPG

Ignorés et méprisés par les bobos socialo-écolo-gauchistes de l'équipe municipale de Delanoë, les SDF et autres exclus sont les premières victimes d'une société inégalitaire, matérialiste et ultralibérale.

Par le Pasteur Jean-Pierre Blanchard (ASP),

Nous revoilà dans les rues de la capitale1, en repérage de nouveaux secteurs pour notre prochaine campagne : force est de constater que le besoin de nos compatriotes ne fait que croitre.

Cette tournée, la dernière de l’ami Nicolas avant qu’il ne retrouve sa natale ville rose, est sous le signe de l’émotion et de l’amitié. Pour autant, nous ne pouvons qu’être frappés par la misère qui grandit, laissant en premier les nôtres sur le carreau, comme une lèpre s’étalant dans les rues. Nous conduisons jusqu’au métro « Nationale », où un homme âgé, sur le coup d’une heure du matin, fait la manche, quémandant quelques pièces pour pouvoir se nourrir. Nous constatons qu’autour de la station, ils sont nombreux à dormir à même le sol.

 À quelques encablures de là, sur les quais de Seine, nous ne pouvons nous garer pour cause de travaux. Je vais demander à la police fluviale l’autorisation de circuler en voiture jusqu’au camp de SDF : chose qu’elle accepte avec gentillesse. Quelle n’est pas notre stupeur de constater que, depuis notre dernière visite, les tentes se sont multipliées. Nos vêtements, nourriture, café sont pris d’assaut. Nous les quittons le cœur et les sacs de distribution légers : avec le sentiment du devoir accompli. C’est dans cet état d’âme que chaque étape de notre parcours nous trouvera, nous pouvons dire que l’équipe est fin prête pour relever les défis de cette nouvelle saison.  

 

Commentaires

Commentaire par Wouam le 21 août 2010 @ 13:40

Une des nombreuses promesses non tenues du nabot :

http://www.youtube.com/watch?v=7c0uV9nNaJE

Commentaire par franck le 21 août 2010 @ 13:40

Oui les sdf sans toit mais de beaux appartements et maisons pour chaque femme de polygames et de beaux appartement pour les sans papiers mais rien pour les blancs mais jusqu’à quand allons nous subir ces vexations ? la colère gronde en france !


Commentaire par franck le 21 août 2010 @ 13:41

sdf = français de souche


Commentaire par Stanley K. le 21 août 2010 @ 15:08

Je rêve d’un monde ou il n’y aura plus de SDF.
Un monde que l’on pourra rendre possible par le vote. Moi je vote FN pour 2012.

Commentaire par Jean-Luc G. le 21 août 2010 @ 15:36

Je suis d’accord avec Stanley !
Tous aux en 2012, mes chers concitoyens.


Commentaire par locktat131 le 21 août 2010 @ 16:01

« Je veux, si je suis élu de la République, que d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trotoire et d’y mourrir de froid parce que le droit à l’hebergement, c’est une obligation humaine  » !!!!!

OUAI C’EST ça, menteur !!!!!!!!!!!!!!!!!


Commentaire par Jean-Pierre le 21 août 2010 @ 16:10

Mes compliments au pasteur et à son équipe, il y en a aussi une équipe dans le grand Est, tout spécialement en Alsace.


Commentaire par Dubail le 21 août 2010 @ 17:29

Arrêtez de critiquer Paris, c’est une ville de gauche.


Commentaire par Patek Philippe le 21 août 2010 @ 19:20

l’Ultralibéralisme et le mondialisme vont de pair.
l’Ultralibéralisme a besoin de ce monde sans frontières, pour pouvoir se payer (pas cher) une main d’oeuvre corvéable à merci dans l’espace et dans le temps.
Si le SMIC est trop cher ici, on délocalise en Chine.
Pour ce qui est de la main d’oeuvre non délocalisable (BTP, restauration etc…), qu’a cela ne tienne, on fait venir des « sans-papiers ».
la prochaine étape sera de faire venir des techniciens et des ingénieurs, pour des secteurs comme l’informatique, l’Inde en regorge. il feront pour 800 Euros par mois, ce qu’un ingénieur français ne ferait pas pour 5000 Euros.
Alors oui, Ultralibéralisme = Mondialisme.


Commentaire par F.F. Coppola le 21 août 2010 @ 19:50

Jean-Luc, tu as du oublier le mot « urnes » dans ton post.

(Signaler un abus)

Commentaire par H.G. Clouzot le 22 août 2010 @ 2:01

Oui, si le nabot-Sarko passait ne serait-ce qu’une nuit dans la rue, il aurait vite les idées changée.
Mais en entendant, il se prélasse sur les yachts de ses copains milliardaires.


Commentaire par marina le 22 août 2010 @ 3:49

bah voyons….comme dit si dessus SDF sont les initiales de francais de souche a l’envers…ces gens auraient un travail et un logement si on ne se serait pas laisser envahir…de « chances pour la france »

FN 2012 viiiiiiite


Commentaire par barabas le 22 août 2010 @ 11:06

Bonjour Un SDF m’a donné ce poème qui j’en suis sur va vous plaire .Homme que je ne connaissais pas, nous avons sympathisés je vais le voir de temps a autres,je lui apporte des vêtements qu’ils partagent avec d’autres déshérités,aussi quelques Euros, je lui demande pourquoi avec votre intelligence votre grande culture vous vous retrouvez dans ce milieu,il me répond que dans la rue il trouve plus de compassions plus de générosités plus de grandeurs d’âmes, et moi je lui réponds plus toujours plus de pauvres. A vous tous qui écrivez des commentaires,je vous dédie ce beau poème

lA Neige
La neige le matin,tombe
Légèrement sous les toits
Etbles près…
Les enfants y sortent bien
emmitouflés l’hiver pour s’y
amuser,pendant la récréation.

Un jour ou le soleil eut trop
Brillé, fit fondre la neige,
Glissa dans le ruisseaux,
Rejoignit les rivières
Gonflant les fleuves
pour s’endormir dans la mer.

M. CAMUS


Commentaire par Attention aux idées reçues le 22 août 2010 @ 12:05

Attention ! Au moins 30 % des SDF sont des malades psychiques, des études ont été effectuées en Suède à ce sujet. Leur place n’est pas dans la rue, mais en HP.

En revanche, les idiots qui veulent les orienter de force vers des foyers de SDF, font une très grave erreur : ils font fuir la population réinsérable qui refuse (par simple bon sens) de vivre avec des malades non contrôlés.

Le bon coeur, c’est bien – Mais le bon coeur sans les compétences terrain, c’est parfois beaucoup plus dangereux que l’indifférence !!!

 

10/12/2010

La Maraude vue par Edouard FERRAND

 

Maraude du 7 12 2010 (9).JPG

 

UN MOMENT INOUBLIABLE ! 

 

Francis, Isabelle, Yves, François, Raymond… Des héros anonymes en bas de chez nous ! Le blessé, le pauvre, la victime, le malade, sont au cœur de nos villes ; la société les nomme sans domicile fixe. Accidentés ou simplement mal partis, poussés par le malheur sur le bord du chemin, ils sont réellement là ; ce sont des enfants du Bon dieu. Avec des amis du Front national, j’ai passé une soirée de grande fraternité avec ces gens plein d’honneur, de dignité et de gentillesse dans le cadre de la maraude de l’Action Sociale Populaire. Tous les 10 jours, le Pasteur Blanchard, son épouse Catherine et une équipe de maraude bénévole partent dans les premiers arrondissements de Paris, à la rencontre de ces hommes et femmes qui dorment dehors.

 

Mais plus qu’une distribution de soupe, de café chaud ou de linge, le Pasteur Blanchard est à l’écoute de ces Français ou étrangers qu’il embrasse et réconforte chaudement par des paroles magnifiques. Affublé de son col romain notre homme de Foi procède à la reconnaissance de l'autre au-delà de sa situation de vulnérabilité. Bravo à toi Pasteur ; tu fais honneur à ta foi et à ces gens. Merci aussi à Marie-Christine Arnautu cheville ouvrière des opérations et à Jany Le Pen qui me succèdera pour la maraude de Noël en apportant des cadeaux à ces hommes et femmes merveilleux. Merci Pasteur pour ce grand moment de bonheur ; sois remercié au nom du Front national.

 

Edouard Ferrand

 

Membre du Bureau politique

Président du Groupe FN Bourgogne

08/12/2010

Maraude du 7 Décembre 2010

03/12/2010

La maraude vue par Bernard CHAUVET SD Front National du Loiret

 

Maraude du 23 11 2010 (17).JPG

Hier j'ai rajeuni de 60 ans, quand nous cherchions des fruits que nous chapardions ! Hier, comme un taxi en maraude, avec mes amis, je cherchais des "clients". Des clients d'un genre assez particulier, vous allez voir ! Mais qu'elle est la recette pour réussir une bonne maraude ? Simple comme bonjour ! D'abord il faut un pasteur, Jean-Pierre Blanchard aux moyens modestes et son épouse Catherine. désinteressés, d'une générosité et d'une simplicité sans borne ! Puis, il faut  une "guimbarde" de 1983, avec laquelle ils font des prodiges, sans désembueur qui ressemble à une "SPF" : "sans parking fixe". Elle doit être bourrée jusqu'à la gueule des ingrédients nécessaires à la réussite de cette "recette" : chaussettes, chaussures, pulls, tea-shirts, pantalons, polaires, bonnets et écharpes, couvertures, sacs de couchage, anoraks*, dons de chacun d'entre nous qui avons choisi l'ASP (l'action sociale et populaire - BP 7 - 91201 ATHIS-MONS cedex ) plutôt que les restaurants du Coeur ou le secours populaire ! Vous prenez quelques cafetière  et cruchon d'un bon potage chaud concoctés par Catherine qui réchauffent nos amis dans cette nuit froide et humide. Et puis il faut Paris qui "cache" ses clochards et souhaite même s'en défaire avec la complicité de la police qui reçoit des ordres.... Le départ est donné vers 21 h, il faut 4 à 5 heures de préparation. Nos"clients"sont des clochards, des SDF, ce sont Yves, Michel, Isabelle, André, Romain, Patrice, Stéphane  etc...etc...Des bougres que la vie n'a pas gâté, des gaillards qui n'ont pas eu de chance ou qui ne l'ont  pas provoquée, des faibles qui ont été entraînés sur de mauvaises pentes, des cossards, des alcooliques aussi, tous sans famille . Qu'importe, ce sont les nôtres et la solidarité ne doit pas être un vain mot. Cette nuit là, le "four" n'était pas à 180 °, mais plutôt à 3 ou 4°!!!..Nos amis d'une nuit  étaient étendus qui, sur une "grille" de métro, qui, sur le "plat" du trottoir, sur une simple couverture, sous une porte de magasin. Quels contrastes ! Sous le pont d'Austerlitz, face aux bâteaux-mouches, où les touristes se régalent indifférents à leur misère où les sdf ne daignent même pas leur jeter un cil ! Place du Palais-Royal à la sortie des théatres ou les intellectuels bourgeois, devisent en couples et évoquent leurs petites misères à côté de Rolland assis en tailleur sur ces grilles de métros salvatrices, sous la pluie ! Nous sommes médusés par leur regard, la chaleur de leur accueil car Jean-Pierre et Catherine sont populaires ! Quelle soirée enrichissante, intellectuellement , de les avoir rencontrés, ces St Vincent de Paul modernes et leurs protégés ! Moins enrichissante matériellement, au retour, car perdu dans les souvenirs de cette soirée inoubliable, le flash d'un radar et la loi m'ont vite replongé dans notre réalité quotidienne ! Merci Pasteur, merci Catherine !

24/11/2010

Maraude du 23 Novembre 2010

19/11/2010

Ancienne Maraude

ASP : pré-maraude vue par Audrey responsable du FNJ Essonne

Posté par NP Info Ile-de-Francele 18 septembre 2010

 

Pré-maraude du 14 09 2010 (5).JPG

La misère humaine la plus sordide se terre dans l'environnement inhospitalier de la municipalité bobo-écolo-gauchiste de Delanoë. Les SDF sont les premières victimes d'une société inégalitaire, individualiste, matérialiste et ultralibérale.

Par Audrey, responsable FNJ Essonne

C’est au cours d’une réunion du FN Île-de-France que je pris contact avec l’un des membres de l’Action Sociale Populaire. Intéressée de prime abord par leur action en faveur de nos compatriotes les plus défavorisés, je pris contact avec le Pasteur Blanchard. Après une rencontre avec le Pasteur qui me présenta plus en détail le but de l’association et les actions concrètes que celle-ci menait tout au long de l’année, le Pasteur me proposa de participer à une pré-maraude.

C’est ainsi que nous nous retrouvâmes tous les 4 au domicile du Pasteur, dans le but de préparer les maraudes qui se dérouleront pendant les mois à venir. L’antique voiture du Pasteur  est rempli jusqu’au toit, de vêtements, café et autres soupes collectés auprès des adhérents et sympathisants de l’association.

Cette pré-maraude était pour moi le meilleur moyen de me rendre compte de la misère qui se cache dans les rues de Paris et qui passe souvent inaperçue aux yeux des politiques actuels.

J’ai pu ainsi rencontrer un couple qui dormait à même le sol, dans le dénuement le plus total. La femme s’appelait Isabelle. La quarantaine dépassée, pratiquement dénudée, le regard  perdu, et dont le physique laisse imaginer la dureté des conditions de vie dans les rues. Cette femme me touche tout particulièrement. J’ai alors ressenti une certaine gêne et incapacité à trouver les mots justes pour commencer ne serait-ce que le début d’un dialogue. En quelques secondes de nombreuses questions me viennent à l’esprit et je retiens celle-ci. Lorsque l’on est une femme, comment fait-on pour s’en sortir dans la rue, seule parmi un monde essentiellement masculin. Je me suis dit alors, que cette femme que je voyais pour la première fois, était une survivante. Dans cet environnement sans merci, le quotidien de cette femme et malheureusement de tant d’autres me fait froid dans le dos.

D’autres rencontres, parmi les nombreuses que nous ferons ce soir-là attireront un peu plus mon attention. Ainsi, Francis, connu de longue date des membres de l’ASP qui l’aide à survivre dans la rue depuis près de 10 ans, fut dans un premier temps un peu désorienté par notre venue, peut-être un peu surpris aussi. Lorsque nous sommes arrivés, il était allongé sur un matelas, enfin bien entendu c’est un bien grand mot pour définir ce sur quoi il était allongé. Après un certain laps de temps, il commença à nous confier quelques moments de sa vie et nous raconta quelques épisodes de son enfance qui furent particulièrement difficiles, de son passage à l’armée et puis tant d’autres encore. Francis aménage depuis 10 ans, son petit espace au bord de ce passage souterrain qu’emprunte chaque jour des dizaines de voitures sans même faire attention à notre homme. Il a réussi malgré tout à se bâtir son chez-soi comme chacun d’entre nous le fait dans son foyer.

À la fin de cette maraude, les maux du quotidien me paraissent bien futiles face à la détresse et aux dénuements de nos compatriotes que nous laissons aujourd’hui crever dans les rues de Paris.

Je remercie le Pasteur Blanchard, sa femme Catherine pour cette expérience auprès des plus démunis et Nicolas pour m’avoir accompagnée dans cette expérience particulièrement touchante. 

 

Commentaires

Commentaire par locktat134 le 18 septembre 2010 @ 12:05

Ouai et pendant ce temps, les associations sois disants humanistes défilent dans le rock pour les sans papiers !!!

Merci Nicolas !
Merci Bertrand !

(Signaler un abus)

Commentaire par Marino le 18 septembre 2010 @ 12:44

‘Avis perso’ au FN Île-de-France

* Emplois : Delanoë épinglé
La Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France pointe l’inflation des recrutements mais aussi des primes à la Mairie de Paris, dans un rapport dévoilé vendredi par Le Monde. Des « irrégularités » démenties par l’Hôtel de Ville.

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Emplois-Delanoe-e...

* Delanoë empêtré dans son deal avec Chirac

http://www.liberation.fr/politiques/0101654643-delanoe-em...

* Il est toujours intéressant de lire les commentaires pour connaïtre la « température des français »

*** Bien-sûr au Pasteur Blanchard, sa femme Catherine et FNJ

(Signaler un abus)

Commentaire par alain le 18 septembre 2010 @ 12:44

Et Merci Audrey bien entendu !

(Signaler un abus)

Commentaire par Marino le 18 septembre 2010 @ 12:46

Rectif :Bien-sûr un grand « MERCI » au Pasteur Blanchard, sa femme Catherine et FNJ

(Signaler un abus)

Commentaire par bernard le 18 septembre 2010 @ 13:15

en France il ne fait pas bon d’être Français …

(Signaler un abus)

Commentaire par claudio le 18 septembre 2010 @ 15:36

Le témoignage d’Audrey est saisissant.
Les conditions de survie de ces pauvres gens seront encore plus cruelles avec l’arrivée de l’hiver.
J’aimerais que les chefs d’entreprises du CAC 40 qui délocalisent leurs activités pour gagner toujours plus, partagent, ne serait-ce que deux jours, la vie des gens cités par Audrey.
Et que les bonnes âmes qui ne cessent d’exiger l’ouverture des frontières à tous ceux qui souhaitent s’installer en France, partagent durant tout l’hiver la vie de misère de ceux qui traînent dans les rues parcequ’ils n’ont plus rien.

(Signaler un abus)

Commentaire par au secours la patrie le 18 septembre 2010 @ 15:57

Terrible la misère et la crise pourrait encore l’aggraver.

Depuis le mois de mai, j’essaye de chercher des infos, des avis d’économistes qu ‘une personne comme moi peut comprendre, pour savoir si on nous raconte la vérité sur cette crise..

J’ai trouvé ce site : LEAP : Laboratoire Européen d’ Anticipation Politique, chargé d’analyser cette crise, et plutot bien informé et qui anticipe la suite.

( ils ont annoncé la crise dès 2006 )

Tous les mois ils publient un bulletin GEAB.

Les Etats Unis s’enfonce dans une austérité sans précédent.

De nombreux américains connaissent la misère, et ça va encore empirer, d’autant plus qu ‘ils auraient un peu triché sur les chiffres..

Quel peut être l’impact sur l ‘Europe ?

Pendant que l’autre nain nous enfume avec les roms ou avec les retraites alors qu ‘on risque d’être nombreux à se retrouver sur la paille, ce qui risque de changer la donne pour les élections de 2012.

Pour l’instant il faut s’abonner pour avoir l’info, mais elle devrait être publiée dans un prochain bulletin.

« Les conséquences directes pour l’Asie et l’Euroland :

Découplage accéléré réussi ou chaos social

Dans les deux prochains numéros du GEAB nous reviendrons plus en détail sur l’Asie et l’Europe. Mais nous pouvons déjà anticiper les défis que vont soulever pour ces deux zones l’entrée des Etats-Unis dans la phase d’austérité… (page 21)
S’abonner »

Voici le liens des derniers bulletins :

http://www.leap2020.eu/Sommaires-des-precedents-numeros_r...

Voici ce qu ‘ils annonçaient dans le numéro 2

« 2- Les sept facettes de la crise mondiale en gestation
Les décisions américaine et iranienne de la semaine du 20 au 26 Mars 2006 vont catalyser en crise globale, sept crises sectorielles, affectant toute la planète dans les domaines politique, économique et financier, et probablement militaire : perte de confiance dans le Dollar, explosion des déséquilibres financiers américains, crise pétrolière, disparition du leadership américain, défiance du monde arabo-musulman, inefficacité de la gouvernance mondiale et incertitudes sur gouvernance européenne… (pages 4 à 7) »

inefficacité de la gouvernance mondiale et incertitudes sur gouvernance européenne…

Voilà qui donne raison au FN de revenir à notre monnaie et à un mode économique plus sain et lorsque dollars et euros ne vaudront pas plus que le papier Q, on pourra peut être rembourser notre dette.

(Signaler un abus)

Commentaire par au secours la patrie le 18 septembre 2010 @ 16:05

J’avais oublié ces points.

- crise pétrolière,

- disparition du leadership américain, ( on ne va pas s’en plaindre, et donc pour le nouvel ordre mondial et le controle de l’ Europe par l’OTAN, ça à l’air plutot rapé.)

- défiance du monde arabo-musulman,( les voilà )

Tout celà en espérant que leur saloperie d’ UE éclate très vite, peut être avant 2012. Ce qui donnera raison au FN.

(Signaler un abus)

Commentaire par barabas le 18 septembre 2010 @ 17:37

Bonjour . Merci a Audrey de nous éclairez sur tant de misères cela a du être très pénible mais très instructif et surtout de comprendre que des Français étaient dans la misères sans espoir d’un retour a la normal vue la situation de la France actuellement,cette France qui préfère priviligiès les étrangers en situations irrégulières aide de toute part . Merci au Secours la Patrie Merci a Marino je vous lis avec beaucoup d’attention ce que vous écrivez n’a rien de réjouissant l’Europe est finalement une vaste fumisterie qui profite seulement a quelques uns . Mr Le Pen était, est un visionnaire l’Europe va nous bouffez,pauvre France.

(Signaler un abus)

Commentaire par bobo le 18 septembre 2010 @ 18:54

et dire qu il vaut mieux etre roms que clochard francais pour etre pris en estime par tous ces collabos ! notre que nos compatriotes n interesse pas nos bobo pourri jusqu a l os ! ils sont dechu de leur dfroit civique pour la plupart ! simple clientelisme rien de plus ! et dire que des cretins votent encore pour eux ! scandaleux !!!

(Signaler un abus)

Commentaire par Marino le 18 septembre 2010 @ 19:23

« Inondations au Pakistan : l’ONU presse à nouveau le monde de venir en aide aux réfugiés »

Article sur le Point :

Le Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés Antonio Guterres a pressé jeudi la communauté internationale d’accroître son effort financier pour venir en aide au Pakistan, dévasté depuis deux mois par des inondations exceptionnelles.

*** Commentaire de Marino sur l’article :
Que font les « Émirats arabes unis » pour leurs fréres ?
Les Émirats sont l’un des plus importants producteurs et exportateurs de pétrole…

*** O.N.U : réunion ce jour des Ministres des Affaires étrangéres ! que va promettre le Médecin Kouchner sur le dos des con-tribuables français !

(Signaler un abus)

Commentaire par Jenny le 18 septembre 2010 @ 21:53

Quelle formidable équipe dirigée par le sympathique Pasteur Blanchard qui a su depuis des années véhiculer les idées sociales propres à l’ASP au sein de cette grande famille politique qu’est le FN… en espérant un jour avoir la chance de pouvoir rencontrer le Pasteur Blanchard et son équipe.

(Signaler un abus)

Commentaire par Stéphane le 18 septembre 2010 @ 23:57

Un grand bravo au Pasteur Blanchard

(Signaler un abus)

Commentaire par Stéphane le 18 septembre 2010 @ 23:58

 

(Signaler un abus)

Commentaire par bidule chose le 19 septembre 2010 @ 6:59

et oui, on aide les clandestins, les pays belliqueux à l’égard de l’occident… et on laisse mourir les nécessiteux Français !!! Honte à l’umps.

(Signaler un abus)

Commentaire par caprice le 19 septembre 2010 @ 15:22

ou vont nos impots chez les milliardaires et les antis français on peut peut etre y remédier en votant FN s il n est pas trop tard . courage marine(Signaler un abus)

 

 

  

Pré-maraude du 14 09 2010 16.JPG

 

12/11/2010

Impressions de maraude par Thiérry GOURLOT

 

 

 

 

Maraude du 4 11 2010 (12).JPG

Paris, il est 21 h00 et je me presse en compagnie de mon collègue conseiller régional de Lorraine (et SD du 54), Jean-Luc Manoury, à la rencontre du pasteur Blanchard et de son épouse Catherine à notre rendez-vous, Porte d’Italie.

Embrassades avec ce disciple moderne de St-Martin  du camps national et nous voila parti  pour une nouvelle maraude pour une nuit où les rencontres et émotions ne vont pas manquer.

 

Nous avons pu rencontré près d’une trentaine de SDF (sans domicile fixe) autrefois appelés clochards.

 

A chacun selon ses besoins et jusqu’à épuisement de notre stock, nous avons distribués, pulls, chaussures, chaussettes, couvertures, duvets, boites de sardines, café ou soupe chaude….Je retiendrai plusieurs « figures » par ailleurs bien connues du couple Blanchard.

 

En commençant par Yves, garçon intelligent et pétri d’humour, dormant sous une tente sous un pont de la RATP. Ma surprise, tout comme Jean-Luc fut de voir ses chaussettes blanches immaculées lors d’un essai d’une paire de chaussures. La rue n’empêche pas la propreté et le respect de sa dignité. J’ai remarqué aussi une petite médaille de la vierge miraculeuse de la rue du bac attachée à son pull. Nous avons eu du mal à nous arracher de sa sympathique gouaille….plus loin au pied de l’Hôtel Marriot à Denfert Rochereau, un couple dormant lui aussi sous une tente sous un pont RATP. Isabelle et Jean-Luc. Isabelle a essayé (et gardé)  une casquette, puis des chaussettes. Isabelle est très coquette, elle m’a montré les chaussettes qui « affinent » ses jambes et d’autres qui pour elle « ne ressemblent à rien ».

La rue et la drogue n’ont pas encore détruit sa féminité et une certaine grâce qui se dégage d’elle.

 

Son compagnon d’infortune, Jean-Luc était moins loquace mais une certaine fierté émanait de lui au côté de sa compagne. Un autre SDF, présent, qui discutait avec deux bénévoles de la Croix Rouge, présente sur les lieux leur à désigné du doigt, le pasteur  et son épouse en déclarant : « vous les voyez, eux, avec leur voiture pourrie, il n’ont aucun moyens comparé a vous, mais ils ont un cœur gros comme ça »  Et, là, j’ai pu voir une larme couler sur les joues du pasteur.

Continuant notre route, nous sortons du carton ou il à élu domicile, tel un Diogène actuel, Francis. L’un des « chouchous » du pasteur.  Francis, ancien militaire et natif de Nancy,  était heureux de rencontrer deux lorrains et de se trouver des points communs avec Jean-Luc, outre Nancy ou ils ont vécus, ils sont tous deux cavaliers et du même signe astral…un grand moment de partage.

 

Puis nous « visitons » un polonais qui nous fit défiler sur son portable, un flot d’images de la vierge et du christ, témoignant par la, de l’importance de la foi pour tenir dans ses conditions.  Puis des roumains, des russes, deux africains, défoncés par le crack, dormant à même le sol et avec qui, il fut impossible de communiquer, ne répondant pas à nos appels, vivant leur « trip » à fond.

Je me souviens d’un vieil arabe, pieds nus, démuni de tout, allongé sur une bouche du métro, qui après lui avoir servi un café chaud, nous dit « bonne chance et merci ». Cette parole chaleureuse d’un homme qui n’avait rien m’a bouleversé.

 

Je retiendrai aussi dans mes pensées, Michel, le « moulin à paroles » du « boul-mich » qui nous dit : « quand j’étais plus jeune et qu’on évoquait l’an 2000, on pensait à une crise nucléaire entre l’Amérique et la Russie, personne n’avait vu venir la crise sociale ».

Enfin, n’ayant plus de café, ni soupe, ni héla de couvertures à distribuer a ceux qui en manquent, ils nous restait à saluer Catherine (si discrète et si présente à la fois, tel un ange..) et Jean-Pierre.

 

Cette courte présence aux côtés de ce couple qui se dévoue quotidiennement au service de l’autre et en particulier de nos compatriotes les plus démunis, comme l’expérience de cette nuit laissera des traces. Nous sortons renforcé dans notre volonté d’agir en faveur d’un grand combat social au sein du mouvement qui porte tant d’espérances, le Front National.

 

 

 

Thierry GOURLOT, Président au conseil régional Lorraine du groupe Front National, menbre du bureau politique du Front National.