Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2020

UN FORMIDABLE RESEAU DE SOLIDARITE.

 

 

 

938787052.jpg

 

 

Une idée qui fait du chemin...

 

 

Après mes passages sur les ondes de Courtoisie,

l'A.S.P ne reçoit pas seulement

des dons de la région parisienne.

Par le miracle d'internet,

toutes les régions de notre pays

peuvent entendre mes appels

et fournir une aide conséquente.

 

 

Madame Françoise Gérard, qui demeure dans un village

au fin fond de la Lorraine à deux pas de l'Alsace

est une fidèle auditrice de la radio.

 

 

Touchée par notre action,

elle a confié à son frère,

Monsieur Dominique Delépine

la mission d'apporter les stocks de vêtements

qu'elle met patiemment de côté pour notre association.

Celui-ci demeurant dans l'Essonne

où se trouve notre siège social,

vient livrer régulièrement de précieux chargements.

 

 

Nous constatons le même phénomène

dans d'autres régions de notre belle France.

Sont-ce les prémices d'un formidable réseau de solidarité

qui de plus en plus se mettrait en place à l'échelle nationale ?

En tout cas, c’est un élément central pour continuer notre combat

contre la précarité et pour les plus défavorisés de nos compatriotes.

 

 

 

Pasteur   Blanchard

 

 

 

26/05/2020

Pardès - nouveautés et nouvelles coordonnées:

 

 

 

41KssTHbdYL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

Nouveautés avril/mai 2020:
 
 
- "Qui suis-je?" DRIEU LA ROCHELLE
Auteur : Thierry Bouclier. Prix: 12 euros; 128 pages; illustrations. 
 
 
- LEON DEGRELLE ET L'AVENIR DE "REX"
Auteur: Robert Brasillach. Reportage; Prix: 15 euros;168 pages.
Préface de Francis Bergeron et postface de Lionel Baland.
Annexes: articles de "Je suis partout" et première version du texte paru dans La Revue universelle. 
 
 
. TRADUCTIONS DE SHAKESPEARE: Hamlet, Macbeth, Le Marchand de Venise (Robert Brasillach; 26 euros; 474 pages)
 
 
Dernières parutions:
 
 
. "Qui suis-je?" BUCARD  (Yves Morel; biographie;12 euros; 128 pages illustrées)
. ANIMATEURS DE THEATRE (Robert Brasillach; essai; préface de Michel Mourlet; 16 euros; 172 pages; illustrations)
. THEATRE COMPLET (Robert Brasillach; préface de Michel Mourlet; 24 euros; 392 pages)
. LES CAPTIFS (Robert Brasillach; roman inachevé; préface de Cécile Dugas; 20 euros; 262 pages)
. JOURNAL D' UN HOMME OCCUPE (Robert Brasillach; mémoires; préface de Cécile Dugas; 24 euros; 334 pages)
. L'HOMME A CHEVAL (Pierre Drieu la Rochelle; roman; préface de Jean-Claude Rolinat; 18 euros; 220 pages)
 
 
Réimpressions: 
 
B.A.-BA des INDO-EUROPEENS (Bernard Marillier; 12 euros; 128 pages illustrées)
B.A.-BA des VIKINGS (Bernard Marillier; 12 euros; 128 pages illustrées)
. B.A.-BA des SAMURAÏ (Bernard Marillier; 12 euros; 128 pages illustrées)
. B.A.-BA de la CHEVALERIE (Bernard Marillier; 12 euros; 128 pages illustrées)
. B.A.-BA des RUNES (A.-L. et A. d'Apremont; 12 euros; 128 pages illustrées)
 
 
 
Prochaines parutions (juin 2020):
 
 
. "Qui suis-je?" SARTRE  (Sébastien Robert; 12 euros; 128 pages illustrées)
. PORTRAITS (Robert Brasillach; chroniques littéraires; 18 euros; 232 pages)
. NOTRE AVANT-GUERRE (Robert Brasillach; mémoires; 26 euros; 462 pages; 150 illustrations)
 
 
FRAIS D'EXPEDITION:
 
1 livre = 5 euros; par livre supplémentaire: + 1 euro.
Recommandé, DOM-TOM: prix sur demande.
Pas de contre-remboursement.
 
 
PAIEMENT: 
par chèque à l'ordre de Pardès ou virement sur notre compte postal
RIB/IBAN
 
IBAN -
Identifiant international de compte
International Bank Account Number
BIC -
Identifiant international
de l´établissement
Bank Identifier Code
 
 

41Kymp04rLL._SX347_BO1,204,203,200_.jpg

 
 
 
 

 

10/04/2020

Impressions de Maraude ..........In memoriam

 

 

  Par le Pasteur BLANCHARD

  Président de l'Action Sociale et Populaire

 

 

 

 

 

 

Dans une société qui change à chaque instant, depuis plus de six ans que nous suivons l’évolution de la misère dans les rues de Paris, nos impressions ne peuvent être que paradoxales. Pourtant, certains repères restent stables : parmi eux, le légendaire Francis.

 

 

 

Nous l'avons rencontré en 2008. A l'époque, il dormait dans le renforcement d'un bâtiment à la sortie d'un garage. Il y avait amoncelé des tas d’objets sur une hauteur de deux mètres et vivait au milieu de ce fatras. Le temps passant, il devint une destination incontournable de nos sorties. , à tel point qu’il était devenu un point nodal. A sa rencontre, chaque maraudeur recevait comme une onction de légitimité.

 

 

 

Un jour, plus de Francis. Cela faisait un certain temps qu'il était malade. Il sombrait à vue d'oeil de rencontres en rencontres ; ce qui l'amena à faire plusieurs séjours à l'hôpital. Avant de disparaître tout à fait dans la nature. Qu'était-il devenu ?  A chacun de nos passages dans son secteur, nous ne pouvions nous empêcher de nous interroger sur ce qu’il était devenu.

 

 

 

Enfin, un soir, nous l'avons retrouvé installé à quelques mètres de son ancien quartier général soigné après une longue hospitalisation. Il était bien là, encore, lors de cette maraude  en compagnie d' Emmanuel et sa belle mére. Depuis son retour, c'est chaque fois le même rituel. Dès qu’il me m'aperçoit, il s’écrit "tiens, voilà le Pasteur !", ajoutant, tout de go, en parlant de Catherine "et la photographe !" Dans un monde instable, il reste égal à lui-même tel que l’éternité le change.

 

 

 

Pasteur Blanchard

 

 

 

 

07/02/2020

Avec mes amities.claude Belot.d'Autriche (donateur et ami de l’ASP):

 

 

 

 

Article Belot 1.jpeg

 

 

Emmaüs est une pompe aspirante migratoire

 

 

 © Rapport annuel d'activité - Emmaüs

 

 

 

 

 

 

 

 

La notoriété du mouvement Emmaüs dépasse largement les frontières de la France. Fondée en 1954 par l’abbé Pierre, longtemps le Français « préféré » des Français, Emmaüs lutte contre la pauvreté et l’exclusion au sein de diverses communautés présentes en Europe ou en Afrique. Très populaire, l’association reçoit de nombreux dons privés et d’importantes subventions, jouant parfois même un rôle de lobbying dans le champ politique. Mais, au juste, sait-on exactement ce que fait concrètement le mouvement en France ?

 

 

Article Belot 2.png

 

 

 

« Pour des communes accueillantes ! Les organisations engagées dans les Etats Généraux des Migrations lancent une campagne d’interpellation des candidat.e.s aux municipales. Un kit complet est dispo sur le site des #EGMigrations. À diffuser largement ! », communiquait sur Twitter Emmaüs France le 29 janvier. Une manière d’exercer une pression sur les candidats engagés dans les élections municipales de mars. Emmaüs n’a jamais fait mystère de ses orientations. Elles ne sont d’ailleurs pas anormales ni illogiques de la part d’une organisation caritative chrétienne, dont la solidarité n’est pas exclusive mais universelle.

 

 

 

 

Toutefois, les chiffres donnés dans le rapport d’activité de l’année 2017 par Emmaüs Solidarité donnent une photographie assez claire et inquiétante de l’état présent de notre pays. Ainsi, parmi les 22.355 personnes suivies en 2017 par Emmaüs dans le cadre de l’accompagnement social des 60 structures d’hébergement et de logements adaptés, seules 3 % d’entre elles étaient de nationalité française et 2 % ressortissantes d’Etats-membres de l’Union européenne. Ce qui signifie donc que 95 % des personnes accompagnées venaient de pays non membres de l’Union européenne ! On compte d’ailleurs 95 % de célibataires et une très large majorité d’hommes (19.397, soit 86,76 % des effectifs).

 

 

 

 

 

 

La tendance est encore plus marquée pour ce qui concerne les personnes hébergées dans les 18 centres d’urgence présents en France, puisque ces dernières se recrutent à 98 % dans des pays non membres de l’Union européenne ! Même les centres d’hébergement et de réinsertion sociale sont concernés par le phénomène, alors que leur mission diffère très largement, accueillent 66 % de personnes issues de pays hors de l’Union européenne. C’est proprement colossal. À savoir qu’un Centre d’hébergement et de Réinsertion Sociale est un établissement accueillant des personnes stabilisées pendant une durée de deux ans en moyenne où elles seront prises en charge par des équipes sociales correspondant en moyenne à un travailleur social pour 12 hébergés contre 25 en Urgence.

 

 

 

Ils sont tous les jours plus nombreux à venir, attirés par les aides substantielles et l’accueil reçus en France. Serions-nous victimes d’une arnaque à la compassion ?

 

 

Pour résumer, Emmaüs France s’occupe principalement des étrangers. Les associations ont pourtant protesté contre Emmanuel Macron, jugeant qu’elles n’avaient plus les moyens d’aider les « migrants » correctement et qu’il s’agissait d’une politique inhumaine. Pourtant, la situation s’aggrave. Ils sont tous les jours plus nombreux à venir, attirés par les aides substantielles et l’accueil reçus en France. Une tendance qui se confirme dans le temps puisque depuis novembre 2019 dernier, le passeur Cédric Herrou est à la tête d’une communauté Emmaüs dans son exploitation agricole de la vallée de la Roya. Un homme à l’origine d’un nouveau « principe constitutionnel » dont nous vous avions parlé dans un article : le principe de « solidarité ». Une solidarité qui s’exerce principalement à l’endroit de l’Autre, magnifié et nouveau Dieu d’un monde dont l’incarnation de la Terre mère serait Greta Thunberg. 

 

 

Serions-nous victimes d’une arnaque à la compassion ? Les publicités d’Emmaüs, notons-le, mettent souvent en scène des SDF idéalisés, tels que vus dans les films : bien Français, barbus, le regard bleu foncé par les épreuves de l’existence. Un euro versé à Emmaüs serait-il un euro versé à l’immigration de peuplement ? À vous de juger.

 

 

Gabriel Robin

 

 

Article Belot 3.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

04/02/2020

IN MEMORIAM:

 

 

 

 

Roger Holeindre.jpg

 

 

 

HOMMAGE À L’INFATIGABLE MILITANT ET COMBATTANT ANTICOMMUNISTE : ROGER HOLEINDRE – PROJETKO – UN BON DESSIN…

 

 

 

 

 

 

 

 

Roger Holeindre nous a quitté , son panache nous manque déjà… Les hommes font-ils l’Histoire ? Certainement.

 

 

 

Roger Holeindre était un infatigable militant et surtout combattant contre le communisme qu’il avait affronté les armes à la main au cours de plusieurs engagements. Ouvrier métallurgiste en 1948, il est volontaire pour la guerre d’Indochine. Il est ensuite volontaire pour la guerre d’Algérie. Engagé dans l’OAS contre les gaullistes et contre le FLN, il purge une peine de prison avant d’être amnistié. Dans la période précédant Mai 68, il dirige le Front uni de soutien au Sud-Vietnam, et dispose d’un « quartier général » au Cercle du Panthéon, rue Quincampoix à Paris. Il y est blessé par un commando de maoïstes des Comités Vietnam de Base (CVB) venus détruire une exposition sur les crimes des Vietcongs, le 28 avril 1968. Il fonde en 1985, puis préside, le Cercle National des Combattants.

 

 

27/09/2019

ENTRETIEN AVEC LE PASTEUR BLANCHARD (2).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question 5 : Existe-t-il dans notre pays une véritable solidarité nationale ou cela reste-t-il à réinventer?

 

 

 


   
 
Réponse : Malheureusement la réponse est négative, les habitudes ont la peau dure et on a du mal à sortir d'un certain fonctionnement. Dans bien des milieux, on conçoit le social comme une vitrine, cela fait bien de s'occuper des pauvres. Or, comme l’a dit Laurent Poultier du Mesnil dans son  émission sur Courtoisie où je passais, si le Hamas, au Liban fait du social, son objectif est avant tout politique. Dans l'âge de fer où nous allons entrer, ce sera une des clef de l'avenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question 6 : Pensez-vous qu'un mouvement politique comme le nôtre a un rôle social à jouer auprès de nos compatriotes?

 


 
 
Réponse : Depuis plus d'un siècle l'Action Française est une formidable école de pensée, à qui tous, peu ou prou, nous devons quelque chose. Depuis trois décennies que le FN a pompé les forces vives de notre famille politique, vous êtes une des rares branches à avoir conservé votre autonomie et votre dynamisme.

 

 

 


Dans une France comptant plus de sept millions de musulmans, savoir si le régime doit être royaliste comme vous le souhaitez ou républicain social et plébiscitaire comme je le désire ne me semble pas de saison. L'important pour nous est la défense de notre terre et de nos morts, je crois qu'il est souhaitable de mettre nos efforts en commun.

 


 

Question 7 : Pouvez-vous nous dire un mot sur votre projet de fondation?

 

 


  
Réponse : Initialement ce projet était pour Marine Le Pen qui n'a pas été intéressé. L'idée en est simple, comme Brigitte Bardot pour les animaux, il s'agit quant à nous de venir en aide aux patriotes défavorisés, par des actes concrets comme l'achat et le don de réfrigérateurs, machines à laver, gazinières entre autres et pour commencer... Mon nom et mes réseaux au sein du FN m'amènent à côtoyer des personnes que nous pourrions aider dans toute la France.

 

 

 


 
Il faut savoir que le statut de fondation permet de collecter des fonds, la mise initiale est mince. Peut- être que dans vos milieux, une personne aussi prestigieuse que Le Pen, héritière de ceux qui ont fait l'histoire de notre pays serait heureuse de donner son nom à cette œuvre de salubrité publique ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19/07/2019

NOS AMIS...

 

 

 

 

 

 

Jacques et Anne-Marie:



 
 
Chaque été, depuis bientôt cinq ans, mon épouse et moi-même allons passer une journée chez Jacques et Anne-Marie à Bécon-les-Bruyères  et cela fait deux années qu'ils nous font l'honneur et la gentillesse de venir à l'assemblée générale de l'ASP prévue cette année le 29 septembre.

 

En attendant et comme de coutume, la splendide journée passée chez eux le week-end dernier fut un bouquet de rires et de chants, un panaché, bien frais, de discussions savantes et de bons mots. Et, n'oublions pas, bien sûr, le délicieux repas qu'ils avaient préparé. 

 

Dieu fasse que cette joie demeure. 

 

 

Ce n'est pas d'hier, c'est à l'époque du "Paquebot", du temps de "l'Entraide nationale" et des "Soupes de Nuit à Saint-Lazare" que j'ai rencontré Jacques et Anne-Marie Parizel. Ils venaient trier des vêtements et du linge pour les donner à nos compatriotes dans le besoin. Et réceptionner, trier, ranger vos dons, ce n'est pas une mince affaire, c'est même beaucoup de travail : merci aux amateurs*. Car les maraudes, cela ne s'improvise pas, c'est toute une chaîne.

 

Malgré ma traversée du désert, Jacques et Anne-Marie sont restés de fidèles soutiens. Nous nous sommes pas perdus de vue. 

 

Dieu fasse que cette amitié demeure.


 

Pasteur   Blanchard

28/06/2019

Il y a 1 an,j’étais à la soirée d’anniversaire du « Diable de Montretout » !

 

 

 

 

 

jean-marie-le-pen-defilera-lui-le-1er-mai-youtube-thumbnail.jpg

 

 
 
 
 

On doit s’arracher les cheveux et la barbe (pour ceux qui compensent !) dans les milieux gauchos, bobos, macronistes, mondialistes et européistes de tous poils à la figure !

 

 

Figurez-vous que le Diable, Le Pen Jean-Marie lui-même, avait tenu, en cette soirée du 30 juin, à convier dans « l’enfer de Montretout » (comme l’avait qualifié un journaliste « mainstream » en mal d’hyperbole) nombre de ses amis, à l’occasion de son quatre-vingt-dixième anniversaire.

 

Les invités absents pourront le regretter amèrement.

 

 

Non seulement parce qu’ils auraient pu voir, écouter et parler à un « Menhir » affaibli mais toujours pugnace, et totalement dépourvu d’attributs diaboliques.

 

 

Non seulement parce que, pour la première fois, depuis des temps reculés, avant la réunion, il a pu étreindre ses trois filles réunies dans sa maison d’habitation et, toutes querelles et haches de guerre enterrées, les embrasser et leur tenir la main, la sérénité d’un pur bonheur familial inscrite sur les traits du patriarche.

 

 

Non seulement parce qu’ensuite, plus de 350 invités se pressèrent à Montretout pour dire les mots de l’amitié, vous savez, celle qui n’existe pas ailleurs que chez ceux qui font de la politique pour faire gagner leurs idées, et non pour s’arracher des places bien juteuses.

 

 

Non seulement parce qu’outre la présence du patriarche, de sa famille et des ses amis de toujours, nous eûmes la chance de pouvoir entendre et voir se produire Les Brigandes pour un concert alliant la qualité musicale et les chants d’amour pour notre nation, nos paysages, notre civilisation et notre inaliénable liberté de penser, déclenchant dans l’assistance un enthousiasme profond.

 

 

Non seulement parce que, si vous vous y étiez trouvé, vous auriez pu entendre parler aussi italien, russe, serbe et espagnol, certains participants n’ayant pas hésité à accourir de très loin pour venir dire leur affection à leur vieil ami.

 

Mais aussi parce qu’ils auraient pu assister à des prodiges !

 

Certes, dans « l’enfer de Montretout », Jean-Marie n’a pas réalisé de multiplication des petits fours ou des bouteilles de champagne.

 

Mais il a pu réunir des amis qui furent aussi, tout au long de son immense et longue carrière, des acteurs de la vie politique française au sein de sa création : le FN. Cela conduisit à des retrouvailles émues entre « anciens » que les circonstances de l’existence avaient amenés à se perdre de vue.

 

 

 

Seule cette invitation à l’anniversaire du Breton indomptable pouvait permettre de telles rencontres, de telles conjugaisons générationnelles entre les « vieux grognards » et les « jeunes pousses » qui viennent à peine de se lancer dans le combat d’une vie pour la survie et la grandeur de la France.

 

 

 

Le second prodige fut climatique. En cette soirée où pas le moindre souffle d’air ne venait desserrer l’étreinte de la touffeur d’une canicule propice à rappeler leur pays d’origine à certains touristes sans visas chouchoutés par l’Union européenne, personne n’a eu trop chaud !

 

Est-ce à dire que la droite nationale, c’est le frigo ?

 

Ou serait-ce plutôt que l’amour et l’amitié partagés sont si chauds qu’ils nous font oublier la canicule extérieure ?

 

Mais dans tout combat, fût-ce d’amitié, il est des victimes collatérales !

 

Bouteilles de champagne tombées au champ d’honneur, vous avez témoigné de l’âpreté de l’engagement !

 

Pour ta présence, pour ton tempérament indomptable, pour ton indéfectible amitié, merci à toi à jamais, « Diable de Montretout » !

 

 

 

Fête 90 ans Jean-Marie.jpg

 

 

 

 

 

26/12/2018

FROID !!!

 

 

 

 

3822285443.jpg

07/12/2018

MON AMI LOUIS.

 

 

Mon ami Louis 1.JPG

 

 

Depuis tout ce temps que nous nous connaissons,

 

nos racines de sudistes ont fini par créer des liens.

 

En effet, nous partageons la même origine :

 

celle de "Montagne Pyrénées",

 

cet amour sans borne pour notre région,

 

et pour le rugby.


Il a gardé l'accent que j'ai perdu dans les brumes du nord.

 

 

Mon ami Louis 2.JPG

 

 

 

J'avais trois ans quand mon père, devenu Gendarme,

 

fut muté à Saint-Quentin.

 

Dix ans plus tard, suite à une autre mutation,

 

nous voilà de retour à Mazamet.

 

Le temps de passer mon certificat d'étude à l'école du Gravas,

 

et de m'entendre dire par mon paternel

 

que j'étais bon pour devenir ouvrier délaineur.

 

L'accent ne change rien,

 

nous nous reconnaissons entre peuplades du sud,

 

par une certaine manière de parler,

 

par des tics, des expressions qui nous sont propres,

 

que nous sommes seuls capables de décrypter.

 

Ce fut le cas entre Louis et moi,

 

ce qui, de suite, a généré de la sympathie,

 

presque une forme d'amitié, 

 

cette inexpugnable fidélité à nos valeurs et notre terre.

 

C’est pour cette raison que je me réjouis de savoir 

 

qu'il a depuis toujours soutenu nos campagnes de soupes à St Lazare puis de maraudes. 

 


 
 
                                              

Pasteur  Blanchard

 

 

 

Mon ami Louis 3.JPG