Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2017

IMPRESSIONS DE MARAUDE..

 

 

Par le pasteur Blanchard.

 

 

2032520874 (1).JPG

 

 

Tous les amis qui viennent marauder sont surpris de notre familiarité avec les SDF. Il faut dire que nous sommes dans notre douziéme campagne de maraudes. Le temps à fait que nous avons fini par nous connaître, d'un certain point de vu on peut parler d'amitié : nous finissons par avoir des informations sur leur vie, leurs épreuves, ce dont ils ont réellement besoin au-delà des problèmes matériels qu'ils traversent.

 

 

C’est de véritable empathie dont ils ont besoin. Celle-ci, ils ne la trouvent pas dans les grandes associations. Il faut croire qu'elles finissent par le perdre de vue, elles qui ont à gérer la misère à l'échelle nationale, elles ont du mal à répondre aux véritables questions que génèrent le train train quotidien.

 

 

 

Il y a un autre problème qui prend de l'ampleur : les rondes de la police pour déloger les sans domicile du pavé parisien. La loi interdisant de les déloger "manu militari", on fait tout pour les dégoûter en raflant leur bardas, les laissant sans rien sur le trottoir, avec le secret espoir que par lassitude ils quitteront Paris.

 

 

A l'origine de la démarche, il y a la gauche caviar du maire, pour qui la misère est une lèpre dans la Capitale, un abcès pullulant qu'il faut éradiquer. Il peut sembler paradoxal que des hommes classés à gauche se définissant comme humanistes au service de l'humanité soient ceux qui organisent la chasse à la misère dans les rues de la cité ; force est de constater que les bobos sont parmi ceux dont les valeurs sont totalement antagonistes avec le peuple véritable, les petits, les sans grade et cela au nom de principes désincarnés.

 

 

 

Quant à nous, continuons notre travail, pour la défense des Nôtres, pour la véritable cause du peuple.


 
 

Pasteur  Blanchard

 

 

 

4289838084(2).JPG

 

 

 

26/12/2017

DANS LE COCHON, TOUT EST BON !

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
Médecin
 
 
 
 

Greffer des organes d’animaux à la place de ceux d’hommes malades, la science en rêve depuis plus d’un siècle. C’est probablement Alexis Carrel, pionnier et magicien des sutures vasculaires, puis auteur de travaux sur la conservation d’organes vivants à des fins éventuelles de greffe, qui en entrevit le premier les fantastiques possibilités. Ce qui lui valut le prix Nobel de médecine en 1912, à moins de quarante ans. Certes, il gâcha ensuite sa renommée par des théories eugénistes que la presse de gauche actuelle qualifierait de nauséabondes (un mot qu’elle adore), sans voir bien sûr qu’elles étaient assez proches de ceux qui promeuvent aujourd’hui les diagnostics anténatals et les sélections d’embryons !

 

 

Par sa taille et sa proximité tissulaire avec l’homme (au cœur duquel, comme chacun sait, il sommeille…), le meilleur candidat aux xénogreffes (pour les appeler par leur nom) a toujours été le cochon, par ailleurs animal commun, peu cher et facile à élever. Mais déjà difficile à maîtriser en cas de greffe entre humains, on se heurte évidemment à l’éternel problème du rejet. Pour un matériau inerte comme les valves cardiaques, on sait depuis la fin des années soixante éliminer leur caractère antigénique. Mais c’est loin de permettre la greffe d’un organe fonctionnel. En effet, le génome des porcs contient des rétrovirus spécifiques qui peuvent se transmettre à l’humain, et leurs cellules sont couvertes d’une protéine attaquée par nos anticorps, d’où des rejets systématiques.

 

 

Aujourd’hui, la revue américaine Science, connue pour son sérieux, vient de révéler que des scientifiques avaient élevé des porcelets génétiquement modifiés pour que leurs organes soient compatibles avec les nôtres, et qu’en conséquence, des greffes de porcs à humains seront possibles « dans les deux ans ».

 

 

S’il s’avère que, bientôt, cœur, foie, poumon… pourraient être transplantés sans passage par la longue et douloureuse attente d’un donneur humain compatible, ce serait évidemment une avancée éblouissante dans le progrès thérapeutique. Et une mauvaise nouvelle pour ceux qui misent sur le cœur artificiel… Certains, à commencer par les défenseurs de la cause animale, ne manqueront pas d’agiter des problèmes éthiques. Quant aux imams et aux rabbins, nul doute qu’ils auront là un sujet passionnant à débattre ! Mais, très immodestement, je leur suggère de répondre à une question préalable qui pourrait hâter leurs conclusions : un cochon génétiquement modifié est-il toujours un cochon ?

 

 

 

 

 

 

 

 
 

09:52 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

25/12/2017

Que l'esprit de Noël soit avec vous !

 

 

 

Que l’esprit de Noël soit avec vous !.jpg

09:50 Publié dans Religion | Lien permanent | Commentaires (0)

22/12/2017

JANY ET LE SOCIAL.

 

 

Jany et le social (1).JPG

 

 

 

C’est suite à une émission de France inter où était interviewé Samuel Maréchal que je fis la connaissance de Jany et Jean-Marie Le Pen. Quelque temps plus tard, la décision fut prise de créer le Cercle des Amitiés Protestantes qui allait si profondément bouleverser le court de ma vie.

 

 

 

Quand le Président du Front National me confia la responsabilité du social au sein de son mouvement, à l’époque de la création des soupes Gare St Lazare, Jany m'apporta un soutien total qui n’a jamais été démenti. Elle, dont le milieu social est totalement différent de celui où règne la grande précarité, a su avec sa naturelle gentillesse, sa disponibilité, son énorme cœur et son total désintéressement se faire aimer de ces gens, d'une approche parfois difficile.

 

 

 

La clef de cette compréhension véritable est la réelle empathie dont elle fait preuve. Elle ne triche pas, elle est totalement sincère et c’est là certainement sa plus grande qualité ; ce qui fait d'elle le parfait complément de son grand homme de mari.

 

 

 

 

 

Pasteur  Blanchard

 

 

 

Jany et le social(2).JPG

20/12/2017

Maraude de Noël....le 19/12/2017.........

 

 

19/12/2017

Jacques le maraudeur nous a envoyé :

 

 

 

Article Jacques 1.jpg

 

 

17 DEPUTES MUSULMANS à l'Assemblée Nationale... 
 

En Marche !!


 


Dans 5 ans ils seront 130 et dans 10 ans ils seront majoritaires.
>
> Il faut se préparer et apprendre quelques versets du coran, sauf si les français réagissent.

 


Record de députés musulmans à l' Assemblée  Nationale...

 


 

17 députés musulmans à l'Assemblée Nationale.
> - Said Ahamada LREM 7e circonscription du 13 

- Mohamed Laqhila MDM 11e circonscription du 13
> - Fadila Khattabi LREM 3e circonscription du 21
> - Mostafa Laabid LREM 1ère circonscription du 35
> - Sarah El Haïry MDM 5e circonscription du 4
> - Sonia Krimi DIV 4e circonscription du 50
> - Belkhir Belhaddad LREM 1ere circonscription du 57
> - Brahim Hamouche MDM 8e circonscription du 57
> - Anissa Khedher LREM 7e circonscription du 69
> - Mounir Mahjoubi LREM 16e circonscription du 75
> - Sira Sylla LREM 4e circonscription du 76
> - Nadia Haï LREM 11e circonscription du 78
> - Naima Moutchou LREM 4e circonscription du 95
> - Elad Chakrina LR 1ere circonscription du 976
> - Mansour Kamardine LR 2e circonscription du 976
> - M'Jid El Guerrab DIV 9e circonscription 99
> - Amal Amelia Lakrafi LREM 10e circonscription du 99

 


 

Houllebecq a raison, la soumission est "En > Marche"!.....................


 

Droit dans le mur ......
> OUI ! C’est un record.


 

Tous ces élus (ou élues), sont des bi-nationaux d’origine marocaine, algérienne, tunisienne, togolaise, sénégalaise . . .


 

Ils ont la double nationalité. Il serait trop long de rapporter ici les articles de presse dithyrambiques parus dans les pays d’origine.
 

La conquête de la France s’accélère.. 
 

Elle se manifeste maintenant dans  un lieu de Pouvoir.
 

Nous sommes hélas bien peu nombreux à être conscients et nous préoccuper de cette situation qui voit notre pays être submergé par des populations qui n’ont rien à y faire......


> Bientôt la burka à l'Assemblée Nationale française !


 

Par contre dans les autres pays européens : AUCUN ! 
 

 

Bravo la France...

 

 

Article Jacques 2.jpg

15/12/2017

Article numéro 9000 de Présent:

 

 

Présent 1.png

 

 

 

I ya des lustres que je connais Présent, en 1996 à l’époque des soupes de nuit gare St Lazare, alors que la presse aux ordres du système contesté la réalité de mon action, des journalistes sont venues battre le pavé, distribuant des soupes, montrant la réalité de nos actions,  notre seul souci est de venir en aide aux plus démunis des Nôtres.

 

 

 

Je n’ai jamais compris l’ostracisme  de certains, lors d’un conseil d’administration de l’association protestante pro-vie dont je suis membre, parlant du  journal et son soutien, il me fut rétorquer, ce sont des « Cathos tradis ». Puis je  avec un brin de provocation, dire que dans l’époque molle qui est la nôtre, qu’ils ont bien raison d’afficher leurs convictions, pour autant, ils le sont sans sectarisme, ni exclusive pour tous ceux de notre camp, je trouve chez eux bien plus de tolérance que chez bien des gens de ma connaissance qui n’ont que ce mot à la bouche.

 

 

 

Enfin, mon plus grand sujet d’administration, est que seul contre tous, sans subvention, mis au placard par la presse officielle, ils existent depuis tout ce temps, mais en plus, petit miracle, ils s’améliorent. Dans une célèbre pensée du grand Blaise Pascal, était faite la comparaison de l’Eglise avec un bateau, celui-ci  battu par la tempête,  est impérissable puisque battit sur le roc de l’Evangile, depuis l’époque des apôtres  témoins de la Vérité, jusqu'à nos jours,  nous  fessons parti  de la multitude témoins, nous sommes nombreux à  être heureux de venir rencontrer nos amis dans le locaux de Présent.

 

 

 

 

Alors, oui, bravo pour la qualité de vos articles, bravo pour votre ouverture d’esprit, bravo pour votre impertinence, continuez le bon combat, celui qui Règne d’éternité en éternité, nous dit ne craint pas petit troupeau j’ai vaincu le monde.

 

 

 

Votre fidèle ami…….Pasteur Blanchard 

 

 

 

 

Présent 2.jpg

 

 

 

 

13/12/2017

Maraude du 12/12/2017.........

 

 

12/12/2017

« DÉRADICALISATION » : Panique et Pitreries:

 

 

Au soir où s’écrivent ces lignes, des policiers sont encore dans la rue. Ils enragent des effets d’annonce : 250 millions naguère promis pour renforcer leurs outilde travail -millionsdont (surprise !) ils n’ont pas vu la couleur. Dans la colère, ces policiers découvrent la pratique réelle d’un gouvernement qui, depuis janvier 2015, Charlie-Hebdo et l’Hyper-Casher, simule, promet et ment.

 

Rayon mensonge bienséant, la secrétaire d’Etat à la ville, Mme Hélène Geoffroy et son fameux « Ceux qui se radicalisent viennent de partout ». Ah bon ? Lisons Le Monde du 22 avril 2016, sur la « Galaxie Molenbeek ». Voici -présomption d’innocence oblige -les « noms de baptême » des intéressés : Abdelilah -Abid -Ahmed -Ali -Ayoub -Bilal -Brahim -Hamza -Ibrahim -Khalid -Lazez -Mohamed (X 3) -Najim -Salah -Sofiane. Valeur chérie de Mme Geoffroy & co., la ‘diversité’ manque un peu dans la liste…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passons à la poudre aux yeux. Là où il fallait refondre, de haut en bas, notre outil antiterroriste; passer d’un branlant échafaudage de 22 ou 23 services et entités divers (l’UCLAT) à un service resserré, agile et proactif -ce qui n’a même pas été entamé -l’Intérieur s’est lancé dans le mirage de la « déradicalisation », simulacre déjà dénoncé dans Atlantico, en septembre 2016.

 

Or voici peu, la ruineuse imposture de la « déradicalisation » éclate au grand jour. Mustafa (le sort s’acharne…) est arrêté en Alsace alors qu’il rejoint en Syrie ses copains moudjahidine. Mustafa était affecté à une « structure de déradicalisation » pompeusement nommée « Centre de prévention, d’insertion et de citoyenneté » (CPIC). Avant la fuite de Mustafa, trainaient au CPIC trois paumés se demandant ce qu’ils y faisaient. Les voici deux désormais, suivis par… 25 encadrants, dans un châteaud’Indre et Loire avec chapelle (!) et budget de 1,5 million d’euros par an.

 

Encore, disent de hauts fonctionnaires indignés du gâchis, n’est-ce rien à côté de la gabegie qui règne au « Comité interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation » (CIPDR).

 

 

Or le projet initial même de la « déradicalisation » est inepte. Car ce ne sont pas des gens normaux, fanatisés par une doctrine mortifère, qu’il faut ramener à la raison; mais d’usage, des psychotiques sévèrement perturbés, habillant de « religion » leur pulsion de mort. Depuis Mohamed Merah en 2012, la plupart des assassins du « jihad » entrent dans cette catégorie. Ne prenons ici que le tueur au camion de Nice : Mohamed Lahouaiej Bouhlel « montre des signes de psychose dès 16 ans ». Conduit chez un psychiatre à 19 ans, il est trouvé « extrêmement violent et alcoolique ». Et le déterminisme social cher à la « culture de l’excuse » ? Bouhlel est-il un damné de la terre, errant de ghetto en bidonville ? Encore raté : ses parents sont des « fermiers aisés possédant plusieurs propriétés ».

 

 

Plus largement : la plupart des tueurs du djihad sont des hybrides entre terreur et crime, délinquants voire criminels. Conseillons donc aux myopes du CIPDR, CPIC etc., de lire un excellent rapport britannique [analysé dans The Independent-11/07/2013 « Most young men in gangs suffer psychatric illnesses »] montrantque sur 108 membres de gangs choisis parmi 4664 sujets, 85 présentent de graves troubles psychiques (27, de lourds signes de psychose !)  la moitié des 108 étant sujets à des crises d’anxiété; un tiers ayant déjà tenté de se suicider.

 

Résultat de la contagion salafiste sur de tels demi-fous, des individus sortant dans la rue, seuls ou parfois à deux, pour tuer: depuis 2014, une sanglante litanie : Nice… Würtzbourg…Münich…Ansbach…Reutlingen…Saint-Etienne du Rouvray… Londres… Un village des Hautes-Alpes…Dijon… etc. Croit-on vraiment pouvoir réinsérer de tels enragés en leur vantant, par CIPDR et CPIC interposés, les beautés du vivre-ensemble et de la diversité ?

 

 

Ouvrons une seconde piste. En février 2006, Le Monde présentait une étude des Renseignements généraux intitulée « Origine des meneurs de bandes organisées opérant en ZUS/quartiers « sensibles ». Sur 100 caïds (le profil des troupes ne devant pas différer beaucoup…) 67% étaient d’origine maghrébine », 17% provenaient d’Afrique subsaharienne ». (et 9% de Français de souche).

 

 

Au croisement de ces deux séries de données, voici sans doute le riche vivier où repérer, dans les milliers de « radicalisés » diversement dangereux, les quelques bombes humaines pouvant brutalement basculer dans le massacre. Une voie que le gouvernement s’est par avance bouchée par bienséance et obsession du politiquement correct.

 

 

 

Xavier Raufer pour atlantico

08:53 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1)

08/12/2017

Maraude du 07/12/2017.........