Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2016

IN MEMORIAM : RENE DAYRAS, PRESENT !

 

 

 

 

1941261540.jpg

 

 

 

Comme le temps passe,

cela fait déjà 10 ans que nous allions rendre visite à l'ami René.

Continuellement trimbalé de son domicile aux hôpitaux,

avec toujours le même problème cardiaque récurrent :

la pile qu’on lui avait mise posait beaucoup de problèmes.

Il avait le souffle court, mais le regard clair ;

et si sa santé lui jouait des tours,

son esprit restait ferme et ses convictions intactes.

 

 

 

Inlassable combattant de notre cause,

il a connu toutes les vicissitudes que notre famille politique a traversées,

sans jamais douter un seul instant de la justesse de notre combat,

avec l'intime conviction qu'un jour, par des voies providentielles,

nous arriverions aux affaires.

 

 

Avant de partir vers l'autre monde, il avait tout mis en ordre,

notamment pour la distribution à ses amis de son immense bibliothèque.

Mon lot fut le religieux (famille protestante).

Membre depuis des générations du Temple de l'Oratoire,

j'ai récupéré de nombreuses bibles.

 

C’est avec beaucoup d'émotion que j'ai pu lire les nombreuses annotations,

écrites à l'ancienne à la plume d'oie, concernant :

mariages, baptêmes, confirmations, décès…

 

tout un pan de notre histoire !

L'histoire d'une famille Française,

l'histoire de chacun d'entre nous,

de nos morts, de nous vivants qui portons cet héritage,

de tous ceux qui ont fait et qui font la grandeur de notre pays.

 

 

Pasteur  Blanchard

 

26/07/2016

Amazon veut contrer Pegida et verser les revenus de ses produits aux envahisseurs clandestins:

 

 

 

 

 

 

Pegida est le mouvement allemand, populaire et spontané, d’opposition à « l’islamisation de l’Europe ».


Il organise depuis deux ans des rassemblements géants et très pacifiques, qui horrifient médias et politiciens…

 

L’hymne (sans paroles) de Pegida été mis en vente sur Amazon Allemagne le 22 décembre 2015, avec un message encourageant les abonnés du groupe à s’amuser d’une « célébration patriotique de Noël », et est très vite devenu numéro un des ventes de morceaux  de musique, détrônant les stars à la mode !

 

Pegida avait auparavant déclaré que sa part des recettes de la vente de son hymne sans paroles irait à « une bonne cause ».

 

Or Amazon, qui conserve pour sa part un tiers du produit des ventes sur son site, n’a pas supporté une telle offense au politiquement et commercialement correct…


Le site de vente en ligne a annoncé ces jours-ci que « les revenus d’Amazon tirés de la vente de cette pièce musicale iront à une organisation de bienfaisance soutenant les réfugiés [sic] »…

Selon le site d’actualité en ligne The Local, les visiteurs du site cherchant l’hymne Gemeinsam sind wir stark (« Ensemble, nous sommes forts ») se sont heurtés donc heurtés  à un nouveau message concernant ce morceau de Pegida :

 

 

 

 

 

 

 

 

On savait déjà que cette multinationale, faisant une concurrence déloyale à de nombreux commerces traditionnels, finançait à coups de millions des associations homosexualistes, et produisait même sa propre série télévisuelle décadente

 

 

08:55 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

22/07/2016

Ancienne Maraude:

 

 

 

ASP : pré-maraude vue par Audrey responsable du FNJ Essonne

 

Posté par NP Info Ile-de-Francele 18 septembre 2010

 

 

2809802433.jpg

 

 

 

La misère humaine la plus sordide se terre dans l'environnement inhospitalier de la municipalité bobo-écolo-gauchiste de Delanoë. Les SDF sont les premières victimes d'une société inégalitaire, individualiste, matérialiste et ultralibérale.

 

 

Par Audrey, responsable FNJ Essonne

 

 

C’est au cours d’une réunion du FN Île-de-France que je pris contact avec l’un des membres de l’Action Sociale Populaire. Intéressée de prime abord par leur action en faveur de nos compatriotes les plus défavorisés, je pris contact avec le Pasteur Blanchard. Après une rencontre avec le Pasteur qui me présenta plus en détail le but de l’association et les actions concrètes que celle-ci menait tout au long de l’année, le Pasteur me proposa de participer à une pré-maraude.

 

 

C’est ainsi que nous nous retrouvâmes tous les 4 au domicile du Pasteur, dans le but de préparer les maraudes qui se dérouleront pendant les mois à venir. L’antique voiture du Pasteur  est rempli jusqu’au toit, de vêtements, café et autres soupes collectés auprès des adhérents et sympathisants de l’association.

 

 

Cette pré-maraude était pour moi le meilleur moyen de me rendre compte de la misère qui se cache dans les rues de Paris et qui passe souvent inaperçue aux yeux des politiques actuels.

 

 

J’ai pu ainsi rencontrer un couple qui dormait à même le sol, dans le dénuement le plus total. La femme s’appelait Isabelle. La quarantaine dépassée, pratiquement dénudée, le regard  perdu, et dont le physique laisse imaginer la dureté des conditions de vie dans les rues. Cette femme me touche tout particulièrement. J’ai alors ressenti une certaine gêne et incapacité à trouver les mots justes pour commencer ne serait-ce que le début d’un dialogue. En quelques secondes de nombreuses questions me viennent à l’esprit et je retiens celle-ci. Lorsque l’on est une femme, comment fait-on pour s’en sortir dans la rue, seule parmi un monde essentiellement masculin. Je me suis dit alors, que cette femme que je voyais pour la première fois, était une survivante. Dans cet environnement sans merci, le quotidien de cette femme et malheureusement de tant d’autres me fait froid dans le dos.

D’autres rencontres, parmi les nombreuses que nous ferons ce soir-là attireront un peu plus mon attention. Ainsi, Francis, connu de longue date des membres de l’ASP qui l’aide à survivre dans la rue depuis près de 10 ans, fut dans un premier temps un peu désorienté par notre venue, peut-être un peu surpris aussi. Lorsque nous sommes arrivés, il était allongé sur un matelas, enfin bien entendu c’est un bien grand mot pour définir ce sur quoi il était allongé. Après un certain laps de temps, il commença à nous confier quelques moments de sa vie et nous raconta quelques épisodes de son enfance qui furent particulièrement difficiles, de son passage à l’armée et puis tant d’autres encore. Francis aménage depuis 10 ans, son petit espace au bord de ce passage souterrain qu’emprunte chaque jour des dizaines de voitures sans même faire attention à notre homme. Il a réussi malgré tout à se bâtir son chez-soi comme chacun d’entre nous le fait dans son foyer.

 

 

 

À la fin de cette maraude, les maux du quotidien me paraissent bien futiles face à la détresse et aux dénuements de nos compatriotes que nous laissons aujourd’hui crever dans les rues de Paris.

 

 

 

Je remercie le Pasteur Blanchard, sa femme Catherine pour cette expérience auprès des plus démunis et Nicolas pour m’avoir accompagnée dans cette expérience particulièrement touchante. 

 

 

 

Commentaires:

 

 

 

 

Commentaire par locktat134 le 18 septembre 2010 @ 12:05

Ouai et pendant ce temps, les associations sois disants humanistes défilent dans le rock pour les sans papiers !!!

Merci Nicolas ! Merci Bertrand !

 

(Signaler un abus)

Commentaire par Marino le 18 septembre 2010 @ 12:44

‘Avis perso’ au FN Île-de-France

* Emplois : Delanoë épinglé La Chambre régionale des comptes d’Ile-de-France pointe l’inflation des recrutements mais aussi des primes à la Mairie de Paris, dans un rapport dévoilé vendredi par Le Monde. Des « irrégularités » démenties par l’Hôtel de Ville.

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Emplois-Delanoe-e...

 

 

* Delanoë empêtré dans son deal avec Chirac

http://www.liberation.fr/politiques/0101654643-delanoe-em...

* Il est toujours intéressant de lire les commentaires pour connaïtre la « température des français »

*** Bien-sûr au Pasteur Blanchard, sa femme Catherine et FNJ

 

 

Commentaire par alain le 18 septembre 2010 @ 12:44

Et Merci Audrey bien entendu !

 

 

Commentaire par Marino le 18 septembre 2010 @ 12:46

Rectif :Bien-sûr un grand « MERCI » au Pasteur Blanchard, sa femme Catherine et FNJ

 

 

 

Commentaire par bernard le 18 septembre 2010 @ 13:15

en France il ne fait pas bon d’être Français …

 

 

 

Commentaire par claudio le 18 septembre 2010 @ 15:36

Le témoignage d’Audrey est saisissant. Les conditions de survie de ces pauvres gens seront encore plus cruelles avec l’arrivée de l’hiver. J’aimerais que les chefs d’entreprises du CAC 40 qui délocalisent leurs activités pour gagner toujours plus, partagent, ne serait-ce que deux jours, la vie des gens cités par Audrey. Et que les bonnes âmes qui ne cessent d’exiger l’ouverture des frontières à tous ceux qui souhaitent s’installer en France, partagent durant tout l’hiver la vie de misère de ceux qui traînent dans les rues parcequ’ils n’ont plus rien.

 

 

 

Terrible la misère et la crise pourrait encore l’aggraver.

Depuis le mois de mai, j’essaye de chercher des infos, des avis d’économistes qu ‘une personne comme moi peut comprendre, pour savoir si on nous raconte la vérité sur cette crise..

J’ai trouvé ce site : LEAP : Laboratoire Européen d’ Anticipation Politique, chargé d’analyser cette crise, et plutot bien informé et qui anticipe la suite.

( ils ont annoncé la crise dès 2006 )

 

 

 

Tous les mois ils publient un bulletin GEAB.

Les Etats Unis s’enfonce dans une austérité sans précédent.

De nombreux américains connaissent la misère, et ça va encore empirer, d’autant plus qu ‘ils auraient un peu triché sur les chiffres..

Quel peut être l’impact sur l ‘Europe ?

 

 

 

Pendant que l’autre nain nous enfume avec les roms ou avec les retraites alors qu ‘on risque d’être nombreux à se retrouver sur la paille, ce qui risque de changer la donne pour les élections de 2012.

Pour l’instant il faut s’abonner pour avoir l’info, mais elle devrait être publiée dans un prochain bulletin.

« Les conséquences directes pour l’Asie et l’Euroland :

Découplage accéléré réussi ou chaos social

 

 

 

Dans les deux prochains numéros du GEAB nous reviendrons plus en détail sur l’Asie et l’Europe. Mais nous pouvons déjà anticiper les défis que vont soulever pour ces deux zones l’entrée des Etats-Unis dans la phase d’austérité… (page 21) S’abonner »

Voici le liens des derniers bulletins :

 

 

http://www.leap2020.eu/Sommaires-des-precedents-numeros_r...

Voici ce qu ‘ils annonçaient dans le numéro 2

« 2- Les sept facettes de la crise mondiale en gestation

 

Les décisions américaine et iranienne de la semaine du 20 au 26 Mars 2006 vont catalyser en crise globale, sept crises sectorielles, affectant toute la planète dans les domaines politique, économique et financier, et probablement militaire : perte de confiance dans le Dollar, explosion des déséquilibres financiers américains, crise pétrolière, disparition du leadership américain, défiance du monde arabo-musulman, inefficacité de la gouvernance mondiale et incertitudes sur gouvernance européenne… (pages 4 à 7) »

 

 

inefficacité de la gouvernance mondiale et incertitudes sur gouvernance européenne…

Voilà qui donne raison au FN de revenir à notre monnaie et à un mode économique plus sain et lorsque dollars et euros ne vaudront pas plus que le papier Q, on pourra peut être rembourser notre dette.

 

 

Commentaire par au secours la patrie le 18 septembre 2010 @ 16:05

J’avais oublié ces points.

- crise pétrolière,

- disparition du leadership américain, ( on ne va pas s’en plaindre, et donc pour le nouvel ordre mondial et le controle de l’ Europe par l’OTAN, ça à l’air plutot rapé.)

 

 

- défiance du monde arabo-musulman,( les voilà )

Tout celà en espérant que leur saloperie d’ UE éclate très vite, peut être avant 2012. Ce qui donnera raison au FN.

 

 

Commentaire par barabas le 18 septembre 2010 @ 17:37

Bonjour . Merci a Audrey de nous éclairez sur tant de misères cela a du être très pénible mais très instructif et surtout de comprendre que des Français étaient dans la misères sans espoir d’un retour a la normal vue la situation de la France actuellement,cette France qui préfère priviligiès les étrangers en situations irrégulières aide de toute part . Merci au Secours la Patrie Merci a Marino je vous lis avec beaucoup d’attention ce que vous écrivez n’a rien de réjouissant l’Europe est finalement une vaste fumisterie qui profite seulement a quelques uns . Mr Le Pen était, est un visionnaire l’Europe va nous bouffez,pauvre France.

 

 

 

Commentaire par bobo le 18 septembre 2010 @ 18:54

et dire qu il vaut mieux etre roms que clochard francais pour etre pris en estime par tous ces collabos ! notre que nos compatriotes n interesse pas nos bobo pourri jusqu a l os ! ils sont dechu de leur dfroit civique pour la plupart ! simple clientelisme rien de plus ! et dire que des cretins votent encore pour eux ! scandaleux !!!

 

 

 

Commentaire par Marino le 18 septembre 2010 @ 19:23

« Inondations au Pakistan : l’ONU presse à nouveau le monde de venir en aide aux réfugiés »

Article sur le Point :

Le Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés Antonio Guterres a pressé jeudi la communauté internationale d’accroître son effort financier pour venir en aide au Pakistan, dévasté depuis deux mois par des inondations exceptionnelles.

 

 

*** Commentaire de Marino sur l’article : Que font les « Émirats arabes unis » pour leurs fréres ? Les Émirats sont l’un des plus importants producteurs et exportateurs de pétrole…

*** O.N.U : réunion ce jour des Ministres des Affaires étrangéres ! que va promettre le Médecin Kouchner sur le dos des con-tribuables français !

 

 

 

Commentaire par Jenny le 18 septembre 2010 @ 21:53

Quelle formidable équipe dirigée par le sympathique Pasteur Blanchard qui a su depuis des années véhiculer les idées sociales propres à l’ASP au sein de cette grande famille politique qu’est le FN… en espérant un jour avoir la chance de pouvoir rencontrer le Pasteur Blanchard et son équipe.

 

 

 

Commentaire par Stéphane le 18 septembre 2010 @ 23:57

Un grand bravo au Pasteur Blanchard

 

 

 

Commentaire par Stéphane le 18 septembre 2010 @ 23:58

 

 

 

 

Commentaire par bidule chose le 19 septembre 2010 @ 6:59

et oui, on aide les clandestins, les pays belliqueux à l’égard de l’occident… et on laisse mourir les nécessiteux Français !!! Honte à l’umps.

 

 

 

Commentaire par caprice le 19 septembre 2010 @ 15:22

ou vont nos impots chez les milliardaires et les antis français on peut peut etre y remédier en votant FN s il n est pas trop tard . courage marine

 

 

 

2431442271.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

20/07/2016

Fête des 20 ans de l'ASP le 26 / 09 / 2015..............

 

 

 

M Jany 26 09 15.jpg

 

 

Jany   LE PEN

19/07/2016

Entretien avec Alain de Benoist :

 

 

 

Alain de Benoist.jpg

 

« État d’urgence : quand une mesure d’exception peut devenir la norme… »

 

 
 
 
      

La France est en état d’urgence. Qu’est-ce que cela veut dire exactement ? Est-ce un « état normal » ou un « état d’exception » ?

 

 

 

Au même titre que l’état de siège (art. 36 de la Constitution) ou que les pleins pouvoirs conférés au chef de l’État (art. 16), l’état d’urgence relève de l’état d’exception. Prévu par une loi du 3 avril 1955, il n’avait été décrété qu’à deux reprises depuis la fin de la guerre d’Algérie : en 1984, en Nouvelle-Calédonie, et en 2005, pour faire face aux émeutes des banlieues. Sa caractéristique majeure est de suspendre, au nom du pouvoir discrétionnaire de l’exécutif, donc sans le contrôle d’un juge, un certain nombre de libertés publiques : principe de sûreté, droit de séjour, intimité de la vie privée, liberté de la presse et de la radio, liberté de circulation, liberté d’expression, liberté d’association, de réunion, de manifestation, etc. Bref, c’est la mise en œuvre du principe de Montesquieu : « Il y a des cas où il faut mettre, pour un moment, un voile sur la liberté » (De l’esprit des lois). Nécessité fait loi.

 

 

 

Derrière l’« état d’urgence », d’autres mesures semblent se mettre en place, toutes plus liberticides les unes que les autres. Faut-il craindre un « Patriot Act » à la française ?

 

 

C’est évidemment le problème central. Dans ses Commentaires sur la société du spectacle, Guy Debord écrivait : « Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler acceptable. » L’expérience montre en effet que l’opinion publique accepte volontiers la suppression des libertés quand elle est présentée comme le prix à payer pour plus de sécurité : en cas de crise, les postures martiales sont plébiscitées. La raison majeure est que la plupart des gens ont la conviction que les mesures d’exception s’appliqueront aux autres – ceux que nous combattons – mais pas à eux. Croyance en large partie illusoire.

En temps normal, la justice pénale qualifie une action passée et formule une peine pour l’avenir. En déplaçant la responsabilité vers l’intentionnalité ou la « dangerosité » (notions éminemment floues), en mettant en place une justice visant non plus à sanctionner les actes mais les intentions des suspects présumés, voire à sanctionner « toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l’action des pouvoirs publics », le risque est grand, non seulement de criminaliser les mouvements sociaux, mais d’accélérer la mise en place d’une société de surveillance plaçant sous contrôle permanent l’ensemble des citoyens, afin de prémunir le pouvoir en place contre de possibles opposants. La vidéosurveillance, le fichage des populations, l’espionnage des particuliers, l’assimilation des pratiques contestataires à une « menace » ouvrent des perspectives qui ne sont pas rassurantes. Les mêmes dispositions qui prévoient la fermeture des sites Internet « faisant l’apologie du terrorisme », par exemple, pourraient tout aussi bien être utilisées pour en fermer d’autres tout différents – à commencer par Boulevard Voltaire.

 

 

L’expérience montre, en outre, que les textes votés en période de crise ont tendance à devenir permanents. Il y a donc de bonnes chances que les mesures prises au nom de l’état d’urgence soient conservées lorsque la menace aura disparu. L’exception deviendrait ainsi la règle. Le gouvernement, qui a déjà indiqué que les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence entraîneront une « dérogation à certains droits garantis par la Convention européenne des droits de l’homme », veut d’ailleurs faire inscrire dans la Constitution la possible prolongation des mesures d’exception après la fin de l’état d’urgence. Cela revient à brouiller la distinction entre situation normale et situation extraordinaire, et à favoriser l’instauration d’une dictature légale permanente.

 

 

Mais entre la politique et le droit, comment fixer le statut de l’état d’exception ?

 

 

Dans ses Considérations sur le gouvernement de Pologne, Rousseau affirme que « tout État libre où les grandes crises n’ont pas été prévues est à chaque orage en danger de périr ». Mais dans le Contrat social, il disait aussi que « c’est une prévoyance très nécessaire de sentir qu’on ne peut tout prévoir ». Or, si l’on peut prévoir en théorie le cas d’exception, on ne peut en prévoir la forme. Par définition, les normes ne s’appliquent qu’à l’état normal. L’état d’exception implique donc la suspension des normes. Tout le paradoxe tient au fait qu’on peut le définir comme une suspension du droit prévue par le droit. Mais que dire d’un système juridique qui prévoit sa propre suspension ? L’état d’exception peut-il, du point de vue du droit, se réduire à une situation juridiquement qualifiée par des normes de droit ? Telles sont les questions qui ne cessent, depuis deux siècles, de susciter des débats passionnés chez les politologues et les juristes.

Que l’état d’exception implique la suspension des normes impersonnelles montre en fait que le droit n’est d’aucune utilité pour distinguer ou qualifier par avance une situation exceptionnelle. Face à l’indétermination de la règle de droit, c’est au pouvoir politique qu’il revient de trancher et de créer les conditions d’application du droit. Le politique prime ainsi le juridique : contrairement à ce que croient les tenants de l’« État de droit », le rapport de droit ne peut pas toujours se substituer au rapport de force. Carl Schmitt fait d’ailleurs de l’état d’exception (Ausnahmezustand) un critère de la souveraineté : « Est souverain celui qui décide de (ou sur) la situation d’exception. » Schmitt ajoute que c’est à partir de l’exception qu’il faut penser la règle, et non pas l’inverse. Cela ouvre des aperçus vertigineux.

 

 

Entretien réalisé par Nicolas Gauthier

 

 

09:19 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

15/07/2016

UN FORMIDABLE RESEAU DE SOLIDARITE.

 

 

938787052.jpg

 

 

Une idée qui fait du chemin...

 

 

Après mes passages sur les ondes de Courtoisie,

l'A.S.P ne reçoit pas seulement

des dons de la région parisienne.

Par le miracle d'internet,

toutes les régions de notre pays

peuvent entendre mes appels

et fournir une aide conséquente.

 

 

Madame Françoise Gérard, qui demeure dans un village

au fin fond de la Lorraine à deux pas de l'Alsace

est une fidèle auditrice de la radio.

 

 

Touchée par notre action,

elle a confié à son frère,

Monsieur Dominique Delépine

la mission d'apporter les stocks de vêtements

qu'elle met patiemment de côté pour notre association.

Celui-ci demeurant dans l'Essonne

où se trouve notre siège social,

vient livrer régulièrement de précieux chargements.

 

 

Nous constatons le même phénomène

dans d'autres régions de notre belle France.

Sont-ce les prémices d'un formidable réseau de solidarité

qui de plus en plus se mettrait en place à l'échelle nationale ?

En tout cas, c’est un élément central pour continuer notre combat

contre la précarité et pour les plus défavorisés de nos compatriotes.

 

 

 

Pasteur   Blanchard

 

13/07/2016

Maraude du 08 / 12 / 2015..............

 

 

M De Chassey 8 12 15.jpg

 

Thibaut de Chassey

12/07/2016

Sécurité rentière : les pistes du gouvernement pour intensifier le racket:

 

 

 

 

 

Le gouvernement va encourager la pose de boîtes noires dans les voitures pour enregistrer les données de conduite des automobilistes. Ces boîtiers vont enregistrer la vitesse ainsi que les freinages des automobilistes pour permettre de déterminer les responsabilités en cas d’accident. Pour que les conducteurs ne se sentent pas piégés, le gouvernement veut créer une cartographie des vitesses autorisées intégrées aux smartphones, pour connaitre à tout moment la vitesse maximale, rapporte Le Monde.

 

 

Le gouvernement souhaite aussi expérimenter l’usage de drones pour détecter les « conduites à risques », mais il n’a pas opté pour la généralisation de l’abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes nationales, comme le préconisait la Ligue contre la violence routière.

 

 

L’instauration de radars supplémentaires

 

 

Cinq nouveaux « vrais » radars vont être installés sur les routes françaises dans les trois ans à venir, portant leur nombre à 4 700. En plus de ces radars classiques, 10 000 leurres seront mis en place dans le même temps. Ces faux appareils seront les premiers en France.

 

 

L’objectif est de multiplier par quatre les « zones radars » qui existent dans le pays, à l’aide de vrais ou faux appareils.

 

Un encadrement renforcé des deux-roues

 

 

 

Dans le viseur du Comité interministériel de sécurité routière, un encadrement plus large des deux-roues va être instauré, afin de protéger les usagers les plus vulnérables. Cet encadrement s’effectuera via l’instauration d’une visite technique au moment de la vente. Cette mesure vise surtout les scooters en mauvais état ou ceux qui ont été débridés, précise RTLLe port de gants homologués va aussi être obligatoire pour tous les conducteurs pour les protéger en cas d’accidents, a indiqué le Premier ministre, Manuel Valls.

Une « progressivité » dans l’utilisation des motos les plus puissantes va aussi être mise en place avec la nécessité de passer sept heures en moto-école avant de pouvoir piloter une moto de plus de 56 chevaux.

 

 

La fin des passe-droits pour les véhicules de société

 

C’est bientôt la fin des passe-droits pour les procès verbaux dans les entreprises. Actuellement, lorsqu’un salarié est flashé pour excès de vitesse avec un véhicule d’entreprise, il paie son amende mais ne se voit pas retirer de points. Une pratique que le ministère de l’Intérieur veut supprimer à travers la tenue d’un carnet de bord par l’entreprise, où chaque conducteur sera clairement identifié, sous peine d’une amende de 650 euros.

 

 

 

 

08:09 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

08/07/2016

LE RISQUE D'EPIDEMIE NOUS GUETTE !

 

 

 

  
 
 
Il y a de cela plus quinze jours, je lisais sur la toile un article intitulé "comment lutter contre Marine Le Pen".
J'avais par le passé, déjà lu des articles sur comment lutter contre le sida, ou comment lutter contre le cancer(grande cause nationale).
 
Durant son existence le Front National a subit un bon nombre d'attaques.Aujourd'hui,il passe un cap.
Il est élevé au rang de maladie.A n'en pas douter,grande cause nationale en 2017.
 
 
D'éminents spécialistes,qui après des années et des années de recherches,viennent nous livrer le résultats de leurs travaux.
 
Il y a tout d'abord nathalie kosciusko-morizet.
 
 
Je la voyais l'autre jour,dans l'émission de laurent Ruquier,se faire ridiculiser par Eric Zemmour.
Elle n'a pas paru s'en rendre compte.Il est vrai que ce qui la différencie de Becassine,c'est son allure de grande bourgeoise.
 
Pour le reste,la fille n'est pas méchante;pas les capacités(les diplômes n'y changent rien!).
Vouloir exister quand on est ministre est de bonne guerre.C'est juste pathétique!
Je n'accablerai pas notre ministre de je ne sais plus trop quoi.
 
 
Dans le genre "spécialiste",il en existe une d'un tout autre genre.La haine en bandoulière.
Une certaine Caroline Fourest.Une éminente spécialiste de la lepenite aiguë de l'institut Ragot.
Elle a commis un ouvrage sur le virus avec une copine à elle.
 
 
Les cellules souches du virus étaient connues depuis longtemps:la "Jean-Marie".
La donzelle a découvert les secrets de la mutation du virus:la "marinite aiguë".
Il semblerait que l'épidémie menace,que dis-je,la pandémie !!
 
 
Dans l'émission de France 2,avec son acolyte d'un soir,dame Fourest s'est érigée en petit procureur pour nous convaincre de nous faire vacciner.
 
La pauvresse avait seulement oublié que malgré ses laborieux et louables efforts pour nous sauver,elle n'avait toujours pas trouvé le remède miracle.
 
NKM peut faire sourire,Caroline Fourest ne peux engendrer que du mépris.
 
 
Je n'ai vraiment aucun point commun avec cette dame.Ah,si!Comme elle,j'aime les femmes,passionnément.
Les Russes;sans doutes les plus belles femmes du monde ! (Ce n'est pas par ce que je suis pauvre que je ne peux pas avoir des goûts de luxe!).
 
Mais là,je sens que je m'égare.Revenons à la maladie en question.
 
 
Quelles sont les personnes à risque?Contrairement aux maladies virales classiques,point d'enfant en bas âge,point non plus de personne âgée .
 
Non plus les femmes enceintes.Le risque porte sur les citoyens qui ouvrent les yeux.
 
 
En effet,aucun risque pour celui qui avachi sur son canapé,se prend l'oeil mi-clos,le 20h de TF1 en intraveineuse.
Pour lui tout va très bien madame la marquise!
 
Mais celui qui inconsidérément prend le risque d'ouvrir les yeux.Le malheureux,il est perdu!!A son insu,il vient d'être contaminé.
 
 
Maintenant,voyons les symptômes de ce terrible fléau.
Tout d'abord une impossibilité à empêcher ses zygomatiques de s'exciter dans certains cas.
Lorsque François Hollande joue son sketch (pardon,fait son discours) sur la sécurité.
 
 
Quand le patient est pris d'une franche rigolade,le diagnostic est sans équivoque.Le patient est irrémédiablement condamné.
 
Autre cas.A l'inverse du précédent (d'où la difficulté à éradiquer le mal).
 
Lorsque des sociétaires de la troupe du petit nicolas montent sur scène.
 
 
L'ami Claude ou le beau Brice nous interprétant "la lutte contre l'immigration clandestine"(Acte II,scène 1).
Les malades les plus atteints sont alors pris d'une saine colère.Faut-il les piquer?certains y pensent mais ne l'avouent pas encore. 
 
Vous le comprenez bien,la situation est préoccupante.Le système est à bout de souffle.
 
 
Il dispose d'un manque criant de cartouches d'enfumage.Encore quelques éclaircies et il sera trop tard pour nos "élites" autoproclamées.
 
 
Il reste bien l'abattage rituel.J'en vois déjà m'accabler du syndrome de délire paranoïaque.
 
 
A ceux-la je répondrai simplement:"souvenez-vous et ouvrez les yeux....en grand!"
 
 
Pour ma part,je me porte bien et même très bien.Et d'après les conclusions de ce rapport je suis porteur du virus.
Un porteur sain en quelque sorte!
 
 
C'est grave docteur?
 
 
Allez,bonnes vacances à tous.Et surtout n'oubliez pas,il nous reste un an pour contaminer tout le monde.
Alors n'hésitez pas;faites comme le Christ,l'imposition des mains.Après tout si ça peut aider à la transmission....du savoir.
 
 
 
Tristan JOSSEAUME, menbre de l'équipe 3 âge de L'ASP

 

06/07/2016

Maraude du 10 / 03 / 2015..............

 

 

 

 

M Hatem 10 03 15.jpg

 

 

Elie  HATEM