Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2016

Le bon Docteur Merlin

merlin, Merlin

Quand je découvris les milieux de la droite nationale, il y avait comme chanteur Jean-Pax Meffret, le pied noir de choc qui a si bien parlé de Camerone et de Dien bien phu, et puis le bon Docteur Merlin, dont l'impertinence des textes, sur des musiques balançant entre le franchouillard et la caricature américaine, en faisait une référence musicale de notre famille politique.
 
Chaque année il se produisait aux BBR, c’est là que je fis sa connaissance, c’est là que fut scellée notre amitié, même si à cette époque certains textes paganisant, violemment anti-chrétien, pouvaient me choquer. Depuis, en prenant de l'âge, il a gagné en nuance et plasticité. Il m'est arrivé dans d'autres articles de parler de son indéfectible amitié : à l'époque de ma grande galére, où j’étais dans un total dénuement, il fut un des rare à venir me chercher dans le réduit où je vivais, m'amenant manger chez lui pour me changer les idées. L'accueil de son épouse Sophie et des enfants, cette chaleur amicale aux milieux de la grande adversité, me fut une aide précieuse que je ne suis pas prêt d'oublier. Merci Christophe pour ton sens du partage, ta générosité, ta fidélité authentique à nos valeurs national-populiste.


                   Pasteur  Blanchard

 

INSOUMIS  dans les bacs !

Les commentaires sont fermés.