Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2017

Selon Pierre Cassen, l’islam est vraiment incompatible avec la France:

 

PierreFFC.jpg

 

 

 

 

 

« Forum France Chrétienne » et de son président, Edouard Hendessy, Pierre Cassen était invité à traiter, devant une salle pleine, d’une délicate question : « L’islam est-il compatible avec la France ?

 

 

 

Notre fondateur a commencé par évoquer sa journée de vendredi : mise en examen, avec Christine Tasin, par un juge d’instruction, sur plainte d’une association musulmane liée à l’UOIF, l’Aube du Savoir. La manière dont il décrit cet entretien vaut le coup d’être écoutée (de 0′ à 5′)…

 

 

Ensuite, il évoque l’émotion que lui a procurée l’investiture de Donald Trump, le patriotisme qui se dégageait de cette cérémonie. Avec cruauté, il la compare avec le soir du 6 mai 2012, où, Place de la Bastille, on ne comptait que des drapeaux de pays musulmans, et un seul drapeau français (de 5′ à 8′).

 

 

Puis il fait une démonstration, face au public, de la grande connaissance que nos voisins et amis français ont des deux totalitarismes du 20e siècle, le nazisme et le communisme, qu’il compare à leur ignorance totale sur la réalité de l’islam. Les exemples qu’il cite méritent que chacun d’entre nous fasse cette expérience, pour confirmer le propos (8′ à 17′).

 

 

Ensuite, il rentre dans les concret. Depuis 1980, date où l’islam fait une apparition très visible de sa présence en France, quel est son apport sur la laïcité, l’égalité hommes-femmes, l’assimilation, le vivre ensemble ? Il cite des faits et des chiffres indiscutables, et d’autant plus inquiétants, surtout quand il précise le nombre de musulmans présents en France, en 2016 (17′ à 22′).

 

 

Puis il aborde, après cette longue introduction, la question centrale du débat : « l’islam est-il compatible avec la France ? ». Il s’appuie sur trois exemples qui, pour lui, symbolisent ce qu’est la France : la liberté d’expression, l’égalité des hommes et des femmes, la séparation du religieux et du politique. En s’appuyant sur ces trois faits, il n’a aucun mal à démontrer que décidément, non, l’islam n’est absolument pas compatible avec la France et ses valeurs, sauf si la France devient islamique (22′ à 27′)

 

Mais Pierre Cassen ne se contente pas de signaler cette incompatibilité, il poursuit le propos, imitant Lénine, et pose la question:

 

 

 « Alors, que faire ? ». Et comme d’habitude, il avance des propositions claires, qui ne tournent pas autour du pot, visant à interdire toute visibilité de l’islam en France, à empêcher les organisations musulmanes d’utiliser la démocratie pour nous imposer la charia, et à expulser sans état d’âme quiconque préfère les lois de l’islam à celles des hommes, sur notre sol. Il conclut en affirmant que si nous ne prenons pas ces mesures maintenant, quand nous sommes encore les plus nombreux, soit nous ne les prendrons jamais, soit elles seront plus coûteuses quand nous le ferons, plus tard. Sa conclusion, exprimant son amour de notre pays, est très applaudie par la salle (27′ à 44′).

 

 

Le reportage s’arrête là. Mais de nombreuses questions furent posées, parfois avec passion, et Pierre y répondit toujours avec gentillesse et pédagogie. Cela se termina autour d’une bonne galette des rois, et de quelques verres de bon vin.

 

 

Jeanne Bourdillon

 

 

09:03 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)