Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2012

LA SOEUR DE MERAH, FIERE DE SON FRERE.

 Ali Gator.jpg

 

[Souad Merah est la sœur de Mohamed Merah, le tueur de Toulouse et Montauban. Filmée par une caméra cachée après les sept massacres perpétrés par son frère, elle apparaît voilée, discutant à Toulouse avec Abdelghani, son frère aîné. Elle déclare alors, en se répétant, qu’elle est "fière" des crimes commis par son frère : "Je suis fière de mon frère, il a combattu jusqu’au bout (…) je pense du bien de Ben Laden, je l’ai dit aux flics, je peux te le dire à toi."   Et un peu après : "Les salafistes, ils agissent. Moi et (Abdel)Kader, on soutient les salafistes, Mohammed a sauté le pas. Je suis fière, fière, fière !" Elle affirme par ailleurs : "Les juifs, tous ceux qui sont en train de massacrer les musulmans, je les déteste."

Au moins les choses sont claires. Cette caméra cachée a le mérite de révéler au grand jour les dispositions cachées, en terre de France, de certains musulmans issus de l’immigration nord africaine. Comment en serait-il autrement alors qu’ils arrivent massivement, entamant un processus de substitution démographique, inexorable, déjà visible dans certaines villes de France, et qui aboutira inéluctablement… ? Lorsque par ailleurs, la France refuse le modèle assimilationniste, impossible d’ailleurs avec une telle proportion de nouveaux arrivants, pour promouvoir idéologiquement le multiculturalisme, réduisant la France à une ère géographique , vierge de sa culture séculaire, où chacun peut venir camper à sa guise et vivre selon ses codes ?

Le gouvernement français favorise, en imposant ce modèle de société  sous couvert des meilleurs sentiments et drapé des plus belles vertus, l’émergence de situations conflictuelles, trop souvent meurtrières, augure d’une civilisation en fin de vie…]

 

Jean de Rouen

 

 

18:55 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.