Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2011

IMPRESSIONS DE MARAUDE...

Oscar Wesley.jpg

 

Par Oscar Wesley

Membre du Conseil d'administration de l'ASP

 

Marauder, c'est aller à la rencontre de personnes 

en situation de détresse physique et morale.

Celles-ci en général, fuient et repoussent les prises en charge

qui leur sont proposées.

 

Comme de temps en temps,

j'accompagne le pasteur Blanchard et l'équipe de l'ASP,

je m'aperçois que la misère dans la rue est toujours au rendez-vous.

Les rues de la capitale sont toujours habitées par des sans-domicile.

 

Ce 6 décembre, la première personne abordée rue de Tolbiac

est un homme qui dort dans la rue depuis 23 ans, selon lui.

Il vit au jour le jour et avoue être souvent sous-alimenté.

Quelle aubaine pour lui que l'équipe du pasteur Blanchard soit passée par là !

Allongé sur son matelas de fortune, abrité de la pluie par un auvent,

il m'exprime sa reconnaissance pour ce que l'ASP lui prodigue,

à savoir les vêtements, le café et la soupe.

 

Un autre SDF nous voyant rembarquer

les sacs de vêtements dans la voiture, traverse la route

et nous dit qu'il est hébergé à la "Mie de pain"

mais souffrir du froid.

Ce monsieur n'ayant qu'un pull sur lui ce soir là,

le Pasteur lui déniche un blouson sur mesure.

 

 Oscar W.jpg

 

Au fur et à mesure que nous roulons,

nous découvrons  des groupes ou des individus 

habitués à renconter le Pasteur Blanchard et son équipe.

Celle-ci équipe est très impliquée dans cette noble tâche. 

 

Ce soir-là, j'ai aussi été marqué par cette personne

qui dormait sous la pluie et le froid à même le sol,

sans rien, sans chaussettes,  ni de chaussures

et qui refusait tout ce qu'on lui proposait.

 

Selon une étude de l’INSEE, 

huit cents mille personnes ont vécu dans la rue

à un moment de leur existence en France.

La population des SDF est hétérogène,

essentiellement jeune et masculine,

mais on trouve aussi

dans la rue des jeunes femmes avec enfants,

des étrangers, des personnes âgées, des personnes malades…

 

                                                                                                                                              Oscar

Les commentaires sont fermés.