Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2016

IMPRESSIONS DE MARAUDE...

 

 

ParThierry Auriat,

coordinateur national de l'ASP. 

 

 

Maraude Thierry 2.JPG

 

 

Les points forts de cette nuit du 22 mars 2016…

Ce n’était pas ma première maraude, on pourrait penser que toutes les maraudes se ressemblent, et bien non !

Lors de celle-ci, nous avons rencontré Michel, qui s’était fait dérober sa toile de tente pourtant cachée sous son « barda », la dernière ayant été lacérée.

Francis n’était pas au mieux de sa forme, certains individus venaient systématiquement le déranger,

Il a avoué « être fatigué et ne plus en pouvoir ».

Comme promis lors de la visite précédente de l’A.S.P, nous lui avons fourni les rasoirs qu’il nous demandait afin de pouvoir garder sa dignité et rester propre malgré la précarité, rasage qu’il effectue à même le caniveau lorsqu’il y a de l’eau.

Un peu plus loin, Dimitri, un ancien légionnaire me dit « j’étais dans l’Armée Française et puis voilà… ».

Un ex-agent de la R.A.T.P me voyant avec un vêtement ciglé de l’entreprise me demande si j’y travaillai toujours, pas bête le bougre !

Il me demanda de téléphoner à sa fille Mathilda dont il n’avait plus de nouvelles depuis longtemps, il sortit alors un petit calepin d’une pochette bien propre. Malheureusement, le numéro ne répondait pas.

Cherchant du réconfort, il m’enlaça et se mit à pleurer.

Alors non, pour moi cette maraude n’était pas comme les autres.

Allons-nous longtemps encore laisser « crever » nos compatriotes dans les rues ?

Parce qu’ils ont besoin de nous, nous avons besoin de vous.



Thierry AURIAT

 

 

Maraude Thierry 1.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.