Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2015

LES FRANCAIS...

 

 

 

 

 

 

Premiers Exclus 

de la crise.

 

 

De toutes les situations touchant les nombreuses personnes qui, à la recherche d'une aide matérielle ou d'un conseil, font appel à notre association, la plus grave est l'expulsion pour impayé de loyer ; surtout à la fin de la trêve hivernale.

 

 

 Il y a déjà quelques mois, une militante nationaliste, me téléphonant en urgence, m'informa qu'une sympathisante du mouvement, devait être prochainement expulsée. Or j'ai pu constater, lors de mes nombreuses interventions, que contrairement aux "sans papiers", les "français de souche" font trop souvent preuve d'une pudeur qui ne peut que freiner l'obtention de leurs droits. En prime, ils tombent, bien des fois, sur des travailleurs sociaux très marqués  à gauche qui développent, de façon  maladive, une empathie excessive pour tout ce qui vient de l'autre coté de la Méditerranée et appliquent avec allégresse la discrimination positive ; bien en phase, d'ailleurs, avec les critères d'attributions  de certains droits sociaux. 

 

 

 

 

 

 

 

Pourtant la loi impose aux services sociaux compétents de trouver une solution d'hébergement pour ceux qui se retrouvent sans domicile, à la seule condition qu'ils en fassent la demande. Ces mêmes services sont tenus de leur trouver un foyer d'hébergement. Grâce à nos conseils, c’est ce qui finit par arriver à cette personne amie. Depuis elle essaie de reconstruire sa vie, et de résoudre ses problèmes. Nous continuons à la suivre, et à l'aider de notre mieux.

 

 

 


Pasteur  Blanchard  

 

10:45 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.