Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2014

ACTION SOCIALE POPULAIRE...

 AG 1.jpg

Assemblée Générale  

du14 Juin 2014 

Samedi dernier, se tenait l’assemblée générale annuelle de l’ASP, placée sous le signe d’un hommage rendu à la marraine de l’association Jany Le Pen, présente depuis les toutes premières maraudes en 2005.

Membre fondateur de l’ASP, Thierry Auriat rappelle que l’aventure a commencé pour lui et les autres « en short », c’est-à-dire à partir de rien. Cela n’a pas empêché de construire progressivement une équipe de plus en plus nombreuse au service de nos compatriotes en difficulté. Soutenue par Jany Le Pen et quelques autres – dont les docteurs Coulomb et Merlin –, l’association a connu sa première assemblée générale dans le même lieu qu’aujourd’hui : le jardin du Pasteur Blanchard et de son épouse Catherine. Les pionniers étaient alors… 6, contre plus de 30 en ce samedi !

 

Les personnalités marquantes ont depuis jalonné l’évolution de l’ASP, de Marie-Christine Arnautu à Jacques Bompard, en passant par Marion Maréchal-Le Pen ou Bruno Gollnisch. Grâce également aux bénévoles – au premier rang desquels Béatrice et Jean Chabernaud – l’association s’est développée mais ne saurait aujourd’hui s’en satisfaire, car cela « reviendrait à se satisfaire de la progression du nombre de nos compatriotes défavorisés », une réalité indigne d’un pays civilisé.

Renaud, responsable de Solidarité populaire, émanation du Mouvement d’action sociale (MAS) intervient à son tour pour féliciter le Pasteur Blanchard de son travail, à une période où la précarité concerne un nombre grandissant de Français. Les deux associations vont être prochainement réunies par le projet ESF (Entraide, solidarité, famille), qui aidera des familles en difficulté : par exemple en les aidant à s’installer en province, lorsqu’elles ont fait le choix de fuir les quartiers « sensibles » où elles sont souvent contraintes de vivre. L’avenir offrira sans nul doute au deux responsables beaucoup d’autres rencontres… et de travail !

Parce qu’une association est aussi une petite entreprise, ses comptes doivent être suivis de près : c’est le rôle de Gaël Fouilleul, trésorier de l’ASP, qui présente un bilan équilibré. Favorable en ce qui concerne le nombre d’adhérents et celui des donateurs, mais grevé par l’achat, devenu impératif, d’un véhicule ayant remplacé l’antique Volvo du Pasteur Blanchard. Ces précisions apportées, le rapport financier est adopté à l’unanimité.

Le pasteur prend ensuite la parole sur un sujet qui lui tient à cœur, l’image de l’ASP au sein du FN et de l’ensemble des droites nationales. Dans 1 an, rappelle-t-il, cela fera 20 ans que Jean-Marie Le Pen l’a nommé responsable du social pour le parti. D’une maxime du président d’honneur du FN, le pasteur a fait un principe de gestion : il faut pour durer et se montrer efficace faire preuve de « Persévérance »… Nom du bateau sur lequel naviguait enfant Jean-Marie Le Pen.

AG 2.jpg

Le travail se poursuit aujourd’hui dans l’humilité, avec un cercle élargi de personnes et personnalités intéressées par le rôle de l’ASP (Jacques Bompard, Christine Boutin) et des médias amis qui relayent le message de l’association (Radio-Courtoisie, TV Libertés). « Ce qui paye, ce n’est pas le médiatique, le coup, mais le travail de fond ».

Fort ce ce constat, le Pasteur Blanchard revient sur le projet de fondation lancé voici maintenant 2 ans. Ce fonds de dotation destiné à venir en aide à nos patriotes défavorisés suscite l’intérêt d’une personnalité politique d’envergure nationale, prête à porter le projet : nous en saurons davantage en septembre prochain, après sa rencontre avec le pasteur. S’il voit le jour, ce projet ne consistera pas en une démarche d’assistanat, mais en une aide concrète aux « petites gens ».

Invité à s’exprimer, le Docteur Coulomb rappelle quant à lui que l’approche de l’ASP est très différente de celle des organismes de type SAMU social, dont le fonctionnement (uniformes, refus de dialoguer avec les SDF dès que ceux-ci adoptent une attitude virulente) n’a plus rien de « social ». Les sans-abri en savent gré au pasteur et à ses « maraudeurs », eux qui reconnaissent souvent que seule l’ASP leur rend réellement service. De façon plus personnelle, son fils handicapé, qui participe à certaines maraudes, apprend au contact des sans-abri à appréhender les règles sociales. L’échange est alors total.

L’ordre du jour se poursuit par un nouvel hommage, à « cet homme que nous connaissons depuis 25 ans, qui en a aujourd’hui 86 et qui est toujours avec nous » : Jean-Marie Le Pen. Avec lui et avec les autres membres de l’ASP, affirme le pasteur, « Nous avons envie d’avenir. L’avenir est à nous ! ».

Pour clore l’assemblée généale, la nouvelle composition du bureau et du conseil d’administration, dans lequel Alexandre Simonnot fait son entrée, est votée à l’unanimité :

 

Bureau :

  • Président : Pasteur Blanchard

  • Vice-présidente : Catherine Blanchard

  • Vice-président : Nicolas Pons

  • Secrétaire général : Benoît Vaillant

  • Trésorier : Gaël Fouilleul

 

Conseil d’administration :

  • Marie-Christine Arnautu

  • Jean Chabernaud

  • Alexandre Simonnot

  • François Vial

  • Oscar Wesley

 

Dans 1 an, l’ASP fêtera ses 20 ans : que l’année à venir voit se concrétiser les projets évoqués en cette belle journée du 14 juin 2014 !

 

François Vial membre du CA

Les commentaires sont fermés.