Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/02/2013

PATRIOTE, PLUS QUE JAMAIS !

Souvenez-vous d’une chanson que nos grands-parents et nos parents chantaient : “Si je suis tombé le nez à terre, c’est la faute à Voltaire, le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau..."

Je l’ai bien apprise. Elle est pour moi inoubliable et indélébile. Alors, pour passer le certificat d'études, il fallait connaitre  la Marseillaise, notre Hymne national. Aujourd’hui s’il fallait réapprendre à mes enfants cette chanson populaire, je mettrais de nouvelles paroles à la mémoire des policiers morts en service commandé... Je dirais plutôt :” Morts pour que vive la France". N’en déplaise à cette gauche caviardée de scandales.

Nos chères têtes blondes, ces enfants orphelins de leur père sauront réécrire de nouvelles paroles. Le Rap est à proscrire. Gardez la mélodie mais changez de rimes. Hollande, Walls, Taubira... ? Une souffrance sourde monte en moi et me met en colère.

Par tempérament,  je suis de ceux qui refusent la fatalité et ne peuvent rester prostrés devant cet acte évidemment terroriste. Le terrorisme de banlieue, celui des 4x4 en goguette, celui des halls d'immeubles squattés, celui des pompiers caillassés, celui du drapeau français qui brûle, celui de la charia qui cherche à s'imposer...  Contre lui, La Marseillaise me vient en tête : "Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé... Contre nous la tyrannie..."

 

Gérard Dominé

17:03 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.