Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2012

CHERS COMPATRIOTES INANIMES (4)...

Bras cassé.jpg

 

DUREES D'HOSPITALISATION

PLUS LONGUES

 

"L'ancien ministre de la Santé, Xavier Bertrand rappelle : « des mesures qui visaient à ralentir la progression des dépenses liées à l’AME ». Car depuis son entrée en vigueur, il y a douze ans, le coût du dispositif a explosé : 588 millions d’euros en 2011, contre 75 millions dans le budget 2000 ! Pour expliquer cette courbe exponentielle, le rapport parlementaire de Claude Goasguen (UMP) et Christophe Sirugue (PS), publié en 2011, « exclut la fraude caractérisée ». « Les causes sont plutôt dues à la croissance du nombre de bénéficiaires, avancent les deux députés, et aux modalités de la tarification hospitalière ».

La seule facture hospitalière pèse pour trois quarts des dépenses. En contrepartie de cette « mission d’intérêt général », les hôpitaux ont tendance à surfacturer les soins accordés aux sans-papiers. « Il est pour le moins surprenant qu’une séance de dialyse coûte 349 euros en général mais 990 euros à l’APH de Paris pour les patients AME et 1.815 euros à Marseille ! », souligne le député UMP Dominique Tian. Comme le note le rapport, « l’hôpital, aujourd’hui, n’est parfois pas incité à une sortie rapide du patient d’un service coûteux en raison du caractère journalier de la facturation. Cela peut conduire à des durées d’hospitalisation des bénéficiaires de l’AME sensiblement plus longues que la moyenne »…

En tout cas, même si personne n’a su mettre de nom sur ses mystérieux picotis, Abukaria est « satisfaite de (sa) prise en charge médicale ». Et bien décidée à rester en France. « Si les médecins ici ne trouvent pas ce que j’ai, lâche-t-elle, vous pensez bien qu’aux Comores ils ne trouveront pas plus ! »"

 

Le Figaro

08:10 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Souvenez-vous l'émission de Bernadette d'Angevilliers -dans les années 80- elle s'intitulait "LES FRANCAIS DONNENT AUX FRANCAIS" ; curieusement, elle a été sabordée après 1981 ! vous y voyez une relation de cause à effet ?

Écrit par : Gavrilovic | 23/08/2012

J'ajouterais que d'origine Serbe (c'est mal vu des Français ... et ... des autres !) bref, j'ai été élevée dans l'amour de la France et SURTOUT avec cette notion essentielle aujourd'hui méprisée et pourtant -ô combien valable : quand on porte un nom étranger on se doit de se comporter bien mieux que les gens du pays qui vous accueille tout simplement parce que votre pays d'origine N'A PAS SU VOUS ACCORDER LE MINIMUM VITAL ! il est loin ce temps des sentiments de RESPECT et de DIGNITE. Mais, pour mériter le respect, encore faut-il être respectable !!!!!

Écrit par : Gavrilovic | 23/08/2012

Où sont donc passés mes deux commentaires ? Y aurait-il censure ?

Écrit par : Gavrilovic | 23/08/2012

Les deux commentaires sont ouverts sur le blog. Il n'y a aucune censure d'autant plus que ces propos sont intéressants et raisonnables et que j'en partage l'esprit. D'ailleurs, Gérard Dominé, mon épouse et moi-même avions évoqué un jour l'émission : "Les français donnent aux français" et, l'idée de pouvoir utiliser cette phrase si c'est possible et légal.

Écrit par : Chabernaud. | 23/08/2012

merci, probable défaillance ponctuelle ! En tous les cas merci surtout
pour votre action en faveur de vos "chers compatriotes" car : comment aimer les autres quand on ne s'aimerait pas soi-même !
En ce qui concerne l'amission "Les Français donnent aux Français" savez-vous ce qu'il est advenu de Bernadette d'Angevilliers dont on n'a plus jamais entendu parler ?

Écrit par : Gavrilovic | 23/08/2012

Non, j'ignore ce qu'elle est devenue.

Écrit par : Chabernaud. | 23/08/2012

Les commentaires sont fermés.