Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2011

La Maraude vue par Jean-François Legras Secrétaire départemental FN de la Sarthe

 

 

Maraude du 4 01 2011.JPG

De 2004 à 2009, j’étais responsable sur le 14ème arrondissement de Paris, d’un centre d’accueil de jour du Secours Catholique (le Pain partagé) et recevais des SDF pour leur apporter à l’occasion d’un repas 2 fois par semaine, un peu de réconfort, les aider dans leurs démarches et leur distribuer habillement et victuailles. Nous étions sous le régime socialiste et nous pensions que cette situation était inadmissible sous un tel régime soit disant de « partage »…

Puis un autre régime est advenu et le nouveau souverain de promettre haut et fort que sous son règne, plus personne ne dormirait dans la rue !

Lorsque l’ASP, en la personne du Pasteur Blanchard, m’a sollicité pour participer à une maraude, c’est bien entendu avec empressement que j’ai répondu à cet appel mais aussi avec curiosité, à savoir ce qu’il était advenu de la situation que j’avais connue avant mon installation dans la Sarthe.

Malheureusement, j’ai retrouvé la même image qu’auparavant, et peut-être pire, les Roms venant s’ajouter aux Français ou européens contraints pour diverses raisons d’adopter ce genre de vie.

Chargé de distribuer soupe et café bien chauds, j’ai revu cette chaleur dans les yeux de ceux qui les recevaient. J’ai retrouvé chez eux ce même souci des autres qui est souvent complètement abandonné par nos contemporains. Ce garçon sur la place du Palais Royal qui refusait notre aide en disant que lui arrivait encore à se débrouiller pour se changer, se laver et que d’autres en avaient peut-être davantage besoin. Cet homme handicapé sous son abribus à Glacière qui semblait se contenter de son sort et arrivait même à en plaisanter. Ces autres, qui recevaient le Pasteur comme un ami et qui demandaient des nouvelles d’autres personnes qu’ils ne voyaient plus. Et puis nous avons également rencontré une équipe de 3 personnes, un petit groupe de quartier qui faisaient eux aussi leur maraude, essayant, à leur échelon, de venir en aide à ces pauvres gens. Là aussi que de générosité anonyme et ignorée. Eux, comme l’ASP, ne touchent pas de subventions comme la Croix Rouge ou le SAMU Social, sans pour autant médire de l’action de ces derniers.

Je dirai simplement merci au Pasteur et à Catherine, son épouse, de m’avoir permis de partager ce moment, certes pénible souffrant moi-même ce soir là d’une méchante sciatique, tellement enrichissant humainement parlant et plein de simplicité dans cette démarche d’aide et de don de soi.

Honte à nos gouvernants qui en 2011 permettent encore ce type de situation ! Honte à celui qui avait fait cette promesse dans un but uniquement électoral !

Quand on vous dit UMP/S, on peut là le prouver concrètement : même mépris de la misère, même démagogie… Alors, il n’y a plus que le Front National !

A vous tous, amis lecteurs, soutenez l’action de l’ASP et n’hésitez pas à aider ses pauvres moyens par des dons et vous ferez vraiment là un geste utile !

J.F. Le Gras

SD FN 72

Les commentaires sont fermés.