Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2017

Voiture de police incendiée :

 

 

 

Le profil des casseurs:

 

 

 

Cinq personnes ont été placées en garde à vue  pour l’incendie d’une voiture de police. Selon iTélé, au moins trois des cinq gardés à vue faisaient partie d’un groupe dit "Antifa"

 

 

 

 

 

 

 

 

Une voiture de police a été incendiée à Paris. (Reuters)

 

 

 

 

Selon iTélé, ils ont entre 19 et 32 ans. Cinq personnes ont été placées en garde à a vue mercredi après l’attaque mercredi à Paris d’une voiture de police par des manifestants qui ont incendié le véhicule, dans lequel se trouvaient deux agents. Selon la chaîne, les hommes étaient connus des services de police et sont décrits comme appartenant à la mouvance contestataire radicale. "Ils sont issus de la structure Action Anti-Fasciste Paris-Banlieue (AFA), un groupe autonome d’ultra gauche", précise la chaîne d’info en continu.

 

 

 

Parmi les cinq hommes arrêtés, au moins trois avaient "fait l’objet de la part de la préfecture de police de Paris d’une interdiction de paraître dans les manifestations". L’un de ces trois arrêtés avait été "cassé par le tribunal administratif" mardi. Il s’agissait d’Antonin B., 21 ans. "Devant le tribunal administratif, l’avocat de la préfecture avait produit contre Antonin B. une note blanche, datée du 28 avril 2016, des services de la Direction du Renseignement de la préfecture de Police (DRPP). Dans ce document, le préfet relevait que l’activiste présumé avait participé à deux rassemblements interdits et était ’soupçonné d’avoir participé à l’agression d’un militaire, hors service, engagé dans l’opération Sentinelle dans la capitale’." [....]

 

 

 

 

A quand la dissolution de l’Action Antifasciste Paris-Banlieue, M. Ciot ?

14:16 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire