Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/06/2015

Le porno : véritable peste pour une grande majorité d’adolescents

 

 

 

 

La pornographie n’épargne finalement que très peu d’adolescents. C’est ce que répète inlassablement Jonathan Van Maren qui se rend dans les écoles, les universités ou simplement devant des adultes pour parler des désastres engendrés par l’industrie pornographique rendue très accessible par internet. Il livre un témoignage inquiétant sur LifeSiteNews.

 

Les jeunes sont exposés à une pornographie très violente, bestiale et glauque parfois même avant l’adolescence (dès 10 ans) et de façon très régulière. Et ce jeune homme insiste : le fléau n’épargne personne et surtout pas ce qui s’en pensent très loin. Il raconte ainsi avoir rencontré des parents soulagés de savoir que leur fils ne touchaient pas à cette « drogue » alors que lui savait que si, mais également une femme qui lui confiait sa joie de savoir que son mari ne regardait pas de porno avant de découvrir que si…

 

Les chiffres sont glaçants : 35% des garçons adolescents ont déjà vu « plus de vidéos pornographiques qu’ils ne peuvent en compter », 15% de garçons et 9% de filles ont déjà vu de la pédopornographie, 32% des garçons et 18% des filles ont déjà vu des scènes « bestiales », 39% et 23% ont déjà vu des pratiques sadomasochistes, 83% et 57% ont déjà vu des relations sexuelles à plusieurs en ligne.

 

 

Jonathan Van Maren insiste, il aimerait donner raison aux parents qui le jugent trop « alarmistes » ou aux autorités religieuses qui préfèrent ne pas accueillir ses conférences « trop sujettes à la controverse ». Mais pour lui, et fort de son expérience, c’est la situation qui est alarmante, rien d’autre.

 

Mais il espère et pense qu’il est encore possible de sauver les futures générations. En leur livrant froidement la dangerosité de la pornographie mais également en leur expliquant la beauté d’une sexualité humaine. Il explique par exemple qu’il faut expliquer aux enfants que d’autres avant eux ont senti une joie immense en tenant la main de la personne qu’ils aimaient… assurant qu’ils auront alors envie de goûter cette simple joie, eux qui sont torturés par des images terriblement violentes

 

09:47 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.