Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2011

PARLONS FOOT…

 

 

Philosophie (18).jpg

 

 

Quand on prononce les mots « blacks » ou « beurs » en France ont est aussitôt traités d’être des racistes, des xénophobes et même des « fachos » par une gauche ayant un besoin vital des voix de ces « français par droit du sol » pour compenser l’immigration des ouvriers vers le Front National et par les « MEDIAPARTistes lePLENEListes » toujours à l’affût des rumeurs susceptibles d’augmenter les abonnements à leur feuille de choux qui est devenue apparemment une référence nationale.

La Fédération Française de Football a parfaitement le droit de « souhaiter » et cela pour une raison uniquement technique et non pas raciale qu’il n’y ait pas plus de 30% de blacks et d’Arabes sélectionnés dans les différentes équipes de France comme l’on se plaît à le dénoncer : Nous n’avons aucune raison de former et d’entraîner des joueurs qui choisiront par la suite d’aller défendre les couleurs de leur pays d’origine, donc d’un pays étranger. C’est le cas notamment de plusieurs jeunes sélectionnés de l’équipe de France des moins de 17 ans qui voit partir vers d’autres couleurs que les nôtres 4 ex joueurs (2 vers l’Algérie, 1 vers la Tunisie et le quatrième pour le Sénégal). Il serait facile pour éviter de telles décisions nationales que la FIFA décide de régler officiellement ce problème. Il suffirait qu’un joueur sélectionné avec son plein accord dans l’équipe d’un pays quel qu’il soit n’ait plus le droit de jouer dans son pays d’origine. Le joueur a toute liberté de refuser « sa sélection nationale » afin de conserver le droit du libre choix de son avenir. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

Il y a également la polémique soulevée par le sélectionneur national Laurent Blanc dont les propos ont été déformés (ou plutôt adaptés pour la circonstance). Il a simplement dit que la solution n’était pas de former et de sélectionner des joueurs uniquement pour leur gabarit ; qu’ils soient grands et costauds ne suffit pas pour être des défenseurs efficaces (et il a parfaitement raison) encore faut-il qu’ils aient un peu d’intelligence de jeu (il n’a pas dit que ces grands et costauds qui manquaient d’intelligence de jeu étaient spécialement des blacks et des beurs).

Comment peut-on accuser de racisme Laurent Blanc qui contre l’avis quasi général a réintégré dans l’équipe de France un black (Evra) et un musulman (Ribeyri) tous deux à l’origine du scandale qui a frappé l’équipe de France lors de la récente coupe du monde et qui auraient dû être exclus définitivement ?

Ah que le monde est mal fait !! Si nous étions tous daltoniens les questions de couleurs ne se poseraient pas mais hélas il subsisterait celles des religions car il faudrait également être sourd, aveugle et muet pour ne pas les subir.

 

Manuel GOMEZ

13:48 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.